Spectacle

Inscription obligatoire au 01 40 49 49 38 à partir du lundi 29 septembre 2014 dès 9h30 (sauf les mercredis). Un document de confirmation est envoyé aux inscrits la semaine précédant la séance.
Toute demande effectuée par téléphone doit être suivie d'un courrier signé par le chef d'établissement et engageant la présence des classes à la date réservée. Ce courrier est à envoyer par mail à :


Toute annulation doit être signalée au plus tard deux semaines avant la date de la manifestation pour permettre l'inscription d'autres groupes en attente.

le 4 avril 2015
Musée d'Orsay
Auditorium niveau -2
Résultats
2/4

Chez Ikkyû

Conte chorégraphique
CM1/CM2

Carlotta Ikeda, direction artistique et chorégraphie
Junko Saïto et Mieko Miyazaki, création musicale
Stéphane Vérité, création lumière, scénographie, images numériques
Romain Sosso, production des images numériques
Isabelle Gruand et Marine Arine Adam-Couralet, costumes
Junko Saïto, chant et percussions
Mieko Miyazaki, koto, shamisen, chant & percussions
Maï Ishiwata, Mathilde Lapostolle et Olia Lydaki, interprètes

Il y a bien longtemps au pays du soleil levant, vivait un drôle de petit garçon. Il s'appelait Ikkyû. Les temps étaient difficiles, entre guerre et famine. Sa mère, une courtisane, fut un jour chassée, du palais de l'empereur Gokomatsu. L'empereur était le père d'Ikkyû. Voici l'histoire du petit garçon de six ans, que sa mère confie aux moines d'un temple Bouddhiste. Ikkyû l'enfant espiègle. Voici l'histoire d'un adolescent qui découvre, une nuit, dans le chant d'un corbeau, la voie de la sagesse. Ikkyû devient homme. Il vit loin des temples. Il parcourt le monde. Il est libre. Il aime la vie, les femmes. Il est poète, écrivain, peintre. Il dessine les mots. Ikkyû aime le thé qui permet de rester éveillé pendant la méditation. Voici Ikkyû, le vieil homme solitaire. Le moine amoureux de la jeune aveugle, qui finit sa vie loin du monde. Voici l'histoire du grand maître zen. L'histoire d'un monde ancien…
Pour cette création, la grande chorégraphe Carlotta Ikeda a invité trois danseuses, une musicienne de Koto et de Shamisen et une chanteuse soprano. Son langage chorégraphique se mêle à la musique traditionnelle japonaise, au traitement contemporain du son et à une scénographie faite de projection d'images de synthèses animées. "Chez Ikkyû" offre au jeune public un éclairage ludique et contemporain d'une grande page de la tradition japonaise.

© Laurencine Lot

 
ven. 3 avril 2015 - 14h30
Musée d'Orsay
Auditorium niveau -2

Durée : 1h


Augmenter la taille du texte Réduire la taille du texte Envoyer à un ami Imprimer
Facebook
Google+DailymotionYouTubeTwitter