Vers le Nouvel Orsay

Les grands axes du "Nouvel Orsay"

Philippe de Montebello et Guy Cogeval© Tous droits réservés

En mars 2011, Guy Cogeval, Président des musées d'Orsay et de l'Orangerie avait l'occasion d'exposer les idées maîtresses du "Nouvel Orsay" lors d'une conversation avec Philippe de Montebello, ancien Directeur du Metropolitan Museum of Art de New York et membre depuis 2008 du Conseil d'administration de l'établissement public. Voici quelques extraits de cet entretien, publié en intégralité dans le Rapport d'activité 2010 du musée d'Orsay.

L'origine des travaux

Pavillon Amont© Musée d'Orsay / Sophie Boegly

"L'idée des travaux provient de l'objectif, à l'origine plus modeste, d'exploiter le pavillon Amont du musée [...]. La conversion de cette aile impliquait de clore par une cloison l'une des deux extrémités de la grande galerie des impressionnistes, la rendant, pour ainsi dire, inexploitable. Nous avons alors eu l'idée d'un projet plus vaste [...]. Il s'est raccroché au souhait qui me tient à coeur depuis toujours de retravailler l'éclairage et la présentation des oeuvres dans les salles".

L'aménagement des salles

Le pavillon Amont en cours d'accrochage© Musée d'Orsay / Sophie Boegly

"En dehors de la nef centrale du musée, superbe réalisation de Gae aulenti et d'Anne Pingeot, tout va changer. Jean-Michel Wilmotte redessine la galerie des impressionnistes. Il crée un espace d'exposition temporaire dans l'ancienne salle des colonnes. Dominique Brard et l'atelier de l'Ile construisent cinq niveaux au sein du pavillon amont, un bâtiment qui n'avait jamais pu être exploité auparavant [...]. Les frères Campana, célèbres designers brésiliens, vont faire du café des Hauteurs, derrière l'horloge monumentale, un surprenant espace de restauration qui sera aussi un hommage à Gallé".

Les cimaises de couleur

Salles post-impressionnisme© Musée d'Orsay / Sophie Boegly

"Le blanc tue toute peinture, en dehors de l'art du XXe siècle et de l'art contemporain. Lorsque vous placez une peinture académique ou impressionniste sur un fond blanc, le rayonnement du blanc, son halo d'indéterminnation autour de l'oeuvre empêchent la révélation des contrastes de valeur, parfois si subtils. Le blanc est l'ennemi de la peinture, à mon avis.
[...] On choisit [la couleur du mur] en fonction d'un ensemble, sans songer à un tableau en particulier. Le choix est esthétique".

L'accrochage

La galerie impressionniste en cours d'accrochage© Musée d'Orsay / Sophie Boegly

"Nous allons tenter d'imprimer un rythme différent à la présentation, tout en respectant les "écoles" et les grandes personnalités artistiques. Faire émerger plus de sens et introduire des problématiques plus stimulantes. [...] Il faut surprendre. amener à réfléchir. Mettre les oeuvres en perspective avec d'autres disciplines. [...] par cette dérive pluridisciplinaire, nous revenons à l'essence du projet d'origine.
[...] Je souhaite créer les conditions les meilleures à l'épanouissement d'un regard à la fois instruit, libre et imaginatif. La présentation des oeuvres sera plus aérée. Les vitrines plus légères [...]. Elles inviteront au dialogue avec les artistes tout autour. La présentation sera plus "polyphonique, les catégories seront moins sûres d'elles-mêmes".


L'avenir

"En 2012, d'autres petites salles seront à leur tour transformées. On abordera ensuite les espaces du médian Seine. L'achèvement complet des travaux devrait se situer autour de 2015". Mais auparavant, nous vous donnons rendez-vous à partir d'octobre 2011 pour découvrir le "nouvel Orsay".

Partenaires média
France 3
TV5 Monde
Arte
Figaroscope
Evene.fr
Le parisien
Radio France

Augmenter la taille du texte Réduire la taille du texte Envoyer à un ami Imprimer
Facebook
Google+DailymotionYouTubeTwitter