Livre d'or

Pour toute question au musée d'Orsay, veuillez suivre ce lien.

Le livre d'or est destiné à recevoir vos commentaires sur le musée ou son site web. Il est modéré et aucune réponse personnelle ne peut être apportée par son intermédiaire.

 


Prénom Nom
Courriel Ville
Message
Si vous ne pouvez lire toutes les lettres, cliquez ici.
Image CAPTCHA pour prévenir l'utilisation abusive
 


Affichage des messages de 36 a 40 sur 576
< 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 >

Luis Rincón de Mérida
mardi, 03-02-15 20:42
Bonjour,

d'abord mes félicitations pour maintenir un musée si extraordinaire comme le musée d'Orsay, c'est tout un plaisir de pouvoir admirer la merveille des oeuvres gardés par vous dans ce magnifique bâtiment. Néanmoins, je ne comprends pas pourquoi on y interdit la prise de photos. Pour quoi privatiser de telle manière toutes ces oeuvres qui n'ont été faites que pour que la postérité puisse contempler l'incroyable vision et représentation du monde, provenant d'un homme inspiré, d'une âme touchée par le sublime ou même d'un être affligé? On comprend le souci qu'il y a pour les soigner, mais ne pas permettre aux visiteurs de garder même pas un souvenir personnel de l'esprit des génies du passé, cela je le trouve un acte sorte de despotique. Alors, j'espère que vous y réfléchissez et trouvez une manière plus intelligente de maintenir le soin des oeuvres qui, rappelez vous, ne vous appartiennent pas. En plus, prendre des photos est aussi un acte d'expression de l'homme et dans un pays où la liberté d'expression est une des consignes, l'interdire n'est autre chose qu'une calamité.

Merci bien.

Kellynsky Dávila de Mérida, Venezuela
mardi, 03-02-15 17:53
Bonjour. Premièrement, je veux vous féliciter pour avoir un musée si bien organisée et variée et pour votre maintenance de ce site web. C'est une bonne intention de vouloir savoir ce que vôtre visitant pensent mais je crois qu’une meilleure chose de faire serait de les faire attention aussi. Il y a beaucoup de personnes qui aiment l’art et les collections artistiques que vous avez dans votre musée. En France, les personnes peuvent visiter le musée plusieurs fois parce qu'elles y sont après. Mais il y a beaucoup de personnes qui habitent loin, quelquefois dans autres continents, et ils ont l’opportunité de voir cet art une seule fois dans leur vie. Moi, je m'inscris dans ce dernier groupe. Et je vous prie de penser que presque rien dans cette vie est éternel. Les mémoires se décolorent au fil du temps, mais une photo peut durer longtemps. Vous pouvez affirmer qu’on peut trouver des photos dans les websites ou on peut en acheter, mais ça ne serait pas si profitable et si spécial comme le fait d’avoir une photo prise par nous-mêmes. Beaucoup d’études ont démontré que les photos sans flash ne blessurent pas les peintures et je suis sûre que la sécurité et organisation des personnes peuvent se conserver sans prendre des mesures si lamentables pour le public en général. Alors, je voudrais que vous repensez cette politique qui n'a pas de sens pour moi et pour milliers de personnes.

Anne Jidkoff de Paris
dimanche, 01-02-15 15:37
Félicitations pour ce musée si agréable dans ses choix d'expositions
Papa, gêné dans sa fmille pour repasez ses cours de chinois, disait-on dns ma famille venait à la gare d'Orsay y trouver un peu de calme. C'est donc ave 1 certaine émotion que je le visite

jacqueline malandra de TORTONA
mardi, 27-01-15 15:30
BONJOUR,
JE SUIS UNE FAN DE MARIE BASHKIRTSEFF
ET DE VOTRE MUSEE EN GENERAL

thierry delmer de chalon sur saone
jeudi, 15-01-15 12:24
Chere madame Le Brun,
bouleversé par votre exposition, j'ai oublié d'ecrire sur le livre d'or de l'exposition. Je le fais donc à present. Après avoir préparé plusieurs semaines a l'avance cette visite d'hier qui m'a permis de venir specialement de Bourgogne, après avoir visionné les videos disponibles y compris les deux apostrophes de Pivot auxquelles vous avez participé, cette visite commentée, la force des peintures choisies par vous et la pertinence des commentaires m'ont profondément touché, je dirais plutot mis en vibration. Cela m'a insufflé de la vie. J'avais ressenti cette meme ivresse vitale lorsque j'ai commencé à libertiner : ivresse de liberté, abandon des métaux, des entraves, de la bienpensance, liberté absolue de conscience, liberté absolue de sexualité n'ayant de limite que dans le respect d'autrui. Merci, mille fois merci pour cette expo, vos ecrits, et cette magnifique video de david freymond et laurent michel. cordialement

< 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 >

Augmenter la taille du texte Réduire la taille du texte Envoyer à un ami Imprimer
Facebook
Google+DailymotionYouTubeTwitter