De l'académisme à l'impressionnisme

La période 1848-1914 est l'une des plus riches de l'histoire de la peinture. Réagissant à l'académisme des salons, des peintres réalistes comme Courbet ou de jeunes artistes impressionnistes avec Manet, s'échinent à renouveler formes et sujets, dans une ébullition extrême de talents divers. Ils bousculent les critères traditionnels du bon goût et jettent les bases de la peinture moderne.

Augmenter la taille du texte Réduire la taille du texte Envoyer à un ami Imprimer
Facebook
Google+DailymotionYouTubeTwitter