Akseli Gallen-Kallela (1865-1931)
Une passion finlandaise

Considéré comme l'un des artistes les plus emblématiques du génie finlandais au tournant des XIXe et XXe siècles, Akseli Gallen-Kallela reste trop peu connu en France. Ses liens avec Paris sont cependant étroits. Il fut élève de l'Académie Julian dans les années 1880, triompha à l'Exposition universelle de 1900 avec les fresques du pavillon finlandais sur des thèmes tirés de l'épopée mythique du Kalevala, exposa de nouveau à Paris en 1909 avant de s'embarquer pour l'Afrique d'où il ramena une série flamboyante de peintures et aquarelles. C'est de cette brillante carrière, dans laquelle s'imbriquent réalisme, néoromantisme, symbolisme – et qui accorde une place aux arts décoratifs –, que rend compte cette exposition, en rassemblant les manifestes d'un art trop longtemps réduit à l’expression d'un sentiment national.

  • du 14 février au 15 mars inclus
    le mardi à 11h30 et le jeudi à 18h15
  • du 22 mars au 26 avril inclus
    le jeudi à 14 h
Musée d'Orsay
Comptoirs d'accueil

Augmenter la taille du texte Réduire la taille du texte Envoyer à un ami Imprimer
Facebook
Google+DailymotionYouTubeTwitter