Musée d'Orsay: Drôles de types

Drôles de types

procédé direct
Ils étaient deux. L'un s'appelait Daguerréotype, l'autre Calotype ; celui-là était français, celui-ci anglais (Contretype et Stéréotype ne faisaient pas partie de la famille). Ils se chamaillaient sans cesse, chacun disant : "C'est moi le prem's", "Bah, c'est moi qui gagnerai", "J'm'en fiche, c'est moi le plus beau". Ils étaient bien sympathiques, ces arrières-grands-parents de la généalogie photographique.
Dans l'atelier, les enfants prennent leurs clics et leurs clacs, en dignes représentants de la génération presse-bouton. Ce qui ne les empêche pas de prendre goût à la belle image : ils révèlent et développent leurs talents cachés. Soyons positifs !

Musée d'Orsay
Comptoirs d'accueil

Augmenter la taille du texte Réduire la taille du texte Envoyer à un ami Imprimer
Facebook
TwitterInstagramGoogle+YouTubeDailymotion