Musée d'Orsay: La vie d'un simple

La vie d'un simple

Henri Rousseau, dit le Douanier (1844-1910)
 La Charmeuse de serpents
 1907
 Huile sur toile
 H. 169 ; L. 189,5 cm
 Paris, musée d'Orsay, legs Jacques Doucet, 1936
Elève médiocre, homme solitaire, citoyen banal qui menait une vie modeste et conformiste, sans les excès que l'on prête aux génies : voilà, en apparence, Henri Rousseau, dit le Douanier. Et pourtant, ce peintre du dimanche, autodidacte et indépendant a fasciné toute l'avant-garde de son époque et profondément bousculé la peinture dans ses règles. Au point qu'un parfum de légende entoure aujourd'hui so oeuvre. Mais où se cache la part de folie de cet artiste en apparence si "ordinaire" ? Pour le savoir, la visite propose d'examiner son oeuvre à la loupe, celle d'un homme qui sut rester au milieu des siens, tout en délivrant une vision du monde hors du commun, fraîche et naïve, certes, mais jamais ridicule, et dont la sincérité surprend, émeut et libère le regard des jeunes spectateurs du XXIe siècle.

Musée d'Orsay
Comptoirs d'accueil

Augmenter la taille du texte Réduire la taille du texte Envoyer à un ami Imprimer
Facebook
TwitterInstagramGoogle+YouTubeDailymotion