Musée d'Orsay: Seurat, Signac. Le pointillisme en trois (petits) points

Seurat, Signac. Le pointillisme en trois (petits) points

Détail d'un tableau de Paul Signac (1863-1935), Femme à l'ombrelle (Opus 243, Effigie)
Au milieu des années 1880, un groupe d'artistes autour de Georges Seurat et de Paul Signac a le souci de mettre les théories du chimiste Eugène Chevreul au service de l'art. Leur principe fondamental est celui du mélange optique : la division de la touche, par de petits points de couleur pure juxtaposés, destinés à se combiner et se mélanger non pas sur la toile mais dans l'oeil du spectateur.
En 1886, Un dimanche après-midi à l'île de la Grande-Jatte de Seurat, présenté à la dernière exposition impressionniste, donne l'occasion de découvrir cette nouvelle peinture, le néo-impressionnisme également appelé pointillisme.

  • Mars
    vendredi - 14h30
Musée d'Orsay
Comptoirs d'accueil

Augmenter la taille du texte Réduire la taille du texte Envoyer à un ami Imprimer
Facebook
Google+DailymotionYouTubeTwitter