Poudre d'escampette

pastel
Le pastel est à la fois dessin et peinture. On peut tracer des lignes en les tenant droit, ou les frotter et les écraser à la surface du papier en les tenant couchés. Alors les formes s'estompent, se fondent et la couleur vibre. Manet et Degas s'en saisissent : c'est l'outil idéal pour capter l'éphémère et le fugitif, l'impression instantanée, la vie qui passe dans un souffle.
Dans l'atelier, les enfants font les stars sous les feux de la rampe. Certes, ils n'ont pas inventé la poudre de pastel, veloutée, ouatée, délicate, vaporeuse, fine et légère comme du talc ou du pollen, mais ils en attrapent avec agilité les éclats de lumière diffuse qui scintillent dans la nuit. Et ça, leur oeuvre fard, ce n'est pas de la poudre aux yeux.

Musée d'Orsay

Augmenter la taille du texte Réduire la taille du texte Envoyer à un ami Imprimer
Facebook
Google+DailymotionYouTubeTwitter