Pierre Auguste Renoir
Julie Manet

Julie Manet dit aussi L'enfant au chat
Pierre Auguste Renoir (1841-1919)
Julie Manet dit aussi L'enfant au chat
1887
Huile sur toile
H. 65 ; L. 54 cm
© RMN-Grand Palais (Musée d'Orsay) / Hervé Lewandowski

Julie Manet dit aussi L'enfant au chat


Berthe Morisot et son mari Eugène Manet, frère du peintre, connaissent Renoir de longue date. Leurs relations s'intensifient et deviennent étroites au cours de la seconde moitié des années 1880. L'admiration pour le talent du peintre et l'amitié pour l'homme décident les Manet à commander à Renoir en 1887 le portrait de leur fille Julie.

On connaît au moins quatre dessins qui préparent la toile. Variant peu l'attitude du modèle mais renonçant à une présentation plus frontale un temps envisagée, Renoir parvient vite à arrêter la mise en page définitive. Julie, devenue Mme Ernest Rouart (1878-1966), se souvient des séances de pose. Renoir avait peint ce portrait, dit-elle, "par petits morceaux, ce qui n'était pas sa manière habituelle de travailler. Je crois qu'il était assez ressemblant, mais en le voyant, Degas grogna : "A force de faire des figures rondes, Renoir fait des pots de fleurs".
Il faut dire que l'évolution du style de Renoir, caractérisée par une attention renouvelée pour la ligne et le dessin, jointe à une palette aux tons acidulés, déroute nombre de ses proches. Berthe Morisot au contraire se montrait particulièrement sensible au travail de Renoir dans sa période dite "ingresque".

Le portrait de Julie Manet constitue un magnifique exemple des recherches formelles de Renoir à cette époque, notamment pour l'aspect très fini, presque émaillé de la surface picturale. Mais le tableau est aussi une réussite par l'attention attendrie et sensible que le peintre porte à son jeune modèle.


Augmenter la taille du texte Réduire la taille du texte Envoyer à un ami Imprimer
Facebook
Google+DailymotionYouTubeTwitter