James Ensor


Collectif, Laurence Madeline, Anna Swinbourne, direction
Musée d'Orsay / Réunion des Musées Nationaux - 2009
broché, 216 x 270 mm - 288 p. - 250 ill.
ISBN : 978-2-7118-5604-6
Français
48 € - disponibile

James Ensor (1860-1949) est sans doute la figure la plus originale de la peinture belge de la fin du XIXe siècle. Grand maître de la lumière qu'il approche dans un esprit à l'opposé exact de celui des impressionnistes, ses contemporains, il développe un univers particulier dans lequel masques et squelettes contribuent à la réinvention d'un monde sans doute jugé trop fade, trop étriqué, trop mesquin. Il invente également un art inclassable dans lequel se succèdent de grandes pages lyriques et mystiques et de petits panneaux caustiques, macabres, absurdes, méchants qui flirtent avec les moyens de la caricature. Conscient tout à la fois de sa singularité, de son talent et de l'incompréhension qu'il provoque, James Ensor crée un oeuvre dont il est le centre et dont sa maison-magasin comme sa ville natale d’Ostende constituent les limites aussi infinies que bornées.



Manifestazione


Aumentare la fonte Diminuire la fonte Inviare ad un amico Stampare
Facebook
Google+DailymotionYouTubeTwitter