Meijer de Haan, le maître caché

Couverture du catalogue Meijer de Haan,
Couverture du catalogue Meijer de Haan

Jelka Kröger, Saskia de Bodt, Mayken Jonkman, Irene Faber, Caroline Boyle-Turner, André Cariou
Musée d'Orsay / Editions Hazan - 2010
23 × 27 cm – broché - 160 p. - 120 ill.
Code ISBN Hazan : 978-2-7541-0434-0
Français
29 € - disponibile

Dans le monde des arts du dernier quart du XIXe siècle, Meijer de Haan (1852-1895) occupe une place à part. Issu d'une famille traditionaliste, élevé au coeur du quartier juif d'Amsterdam, il choisit très tôt la voie artistique, travaillant sur des scènes de genre fortement influencées par Rembrandt et des portraits dont la sensibilité assura son succès.
Son départ pour la France en 1888 marque une rupture violente dans sa production. A son arrivée à Paris, il rencontre Théo van Gogh, avec lequel il se noue d'amitié, et par son intermédiaire des artistes tels que Paul Gauguin, qui deviendra très rapidement son maître. En Bretagne du printemps 1889 à l'automne 1890, naîtra, de leur travail en commun, une oeuvre colorée, restreinte mais remarquable.
La famille De Haan mit un terme à cette expérience foisonnante. Renonçant à ses rêves de voyage avec Gauguin et à la France, il rentre à Amsterdam, où il meurt prématurément.
Son travail tomba dans un relatif oubli, même si certaines oeuvres de la période bretonne furent présentes dans des expositions consacrées à l'école de Pont-Aven ou à l'entourage de Gauguin. Ce trésor enfoui mérite de reprendre aujourd'hui toute sa place dans le patrimoine français comme hollandais.



Manifestazione


Aumentare la fonte Diminuire la fonte Inviare ad un amico Stampare
Facebook
Google+DailymotionYouTubeTwitter