Documentaire · Naissance de l'impressionnisme

Naissance de l'impressionnisme
© Gedeon programmes

Il y a 150 ans, le 15 avril 1874, les artistes Monet, Renoir, Degas et leurs camarades organisent leur première exposition collective en toute indépendance. Le documentaire-fiction d’ARTE redonne vie à ces jeunes peintres dressés contre l’académisme de leur époque et retrace l’avènement de la révolution impressionniste. À l’occasion de l’exposition « Paris 1874. Inventer l’impressionnisme » au musée d’Orsay, ARTE diffuse le samedi 27 avril 2024 à 20h50 un documentaire qui retrace l’avènement de cette révolution picturale. Ce documentaire est également disponible en ligne sur Arte.tv, du 26 mars au 25 septembre 2024.


En 1862, Claude Monet, jeune caricaturiste converti à la peinture de paysage par Eugène Boudin, débarque à Paris pour parfaire sa formation. Dans l’atelier de Charles Gleyre, l’indocile se lie d’amitié avec Alfred Sisley, Auguste Renoir et Frédéric Bazille. À une époque où le Salon officiel – qui n’expose que les œuvres adoubées par le jury – constitue la principale voie de réussite, l’organisation du Salon des refusés, en 1863, éveille l’espoir du quatuor.

Une œuvre au goût de scandale, en particulier, suscite leur admiration : Le bain (Le déjeuner sur l’herbe) d’Édouard Manet. Comme les quatre étudiants, Camille Pissarro, Edgar Degas, Berthe Morisot ou encore Paul Cézanne tentent eux aussi de tracer leur sillon, entre paysages croqués en plein air et scènes réalistes de la vie moderne. Tous vont tour à tour être refusés par le salon officiel, à l’image du provocateur Cézanne systématiquement recalé des cimaises officielles. Alors, en 1869, ils se rassemblent derrière Édouard Manet dans un groupe dit « des Batignolles », fructueux choc de tempéraments et de styles, et envisagent de monter une exposition indépendante du salon. Mais la guerre franco-prussienne, qui emporte Bazille en novembre 1870, puis la Commune de Paris stoppent leur élan. Il faudra attendre le 15 avril 1874 pour que le projet voie enfin le jour. Dans les anciens studios du photographe Nadar, au 35 boulevard des Capucines, une trentaine d’artistes présentent enfin leurs réalisations, pour certaines radicales, parmi lesquelles beaucoup sont aujourd’hui considérées comme des chefs-d’œuvre. Et, c’est le titre de l’un de ces tableaux, Impression, soleil levant de Claude Monet, détourné par un critique moqueur, qui donnera finalement son nom à une révolution picturale majeure.

Portrait de groupe

Cent cinquante ans après cette exposition fondatrice (dont on découvre ici une fascinante reconstitution inédite en 3D) Julien Johan et Hugues Nancy remontent aux prémices de cette incroyable aventure artistique et humaine, née dans une période de grandes mutations. Mêlées à de riches archives documentaires qui éclairent ce contexte historique, des scènes de fiction formidablement vivantes et élégantes, fondées sur leurs écrits, permettent d’approcher au plus près la vie et l’œuvre des « inventeurs » de l’impressionnisme. De leurs ateliers aux paysages qu’ils ont si splendidement transcrits sur la toile, ces séquences les croquent dans leur jeunesse assoiffée d’indépendance, en faisant la part belle à la personnalité et aux expérimentations de chacun. Une immersion dans l’une des pages les plus éblouissantes de l’histoire de l’art.


1874, la naissance de l’impressionnisme

  • Documentaire-fiction de Julien Johan et Hugues Nancy ;
  • France, 2024 ;
  • Durée : 1h35 ;
  • Coproduction : Arte France, GEDEON programmes, Musée d'Orsay ;
  • En partenariat avec Les voyages impressionnistes en Normandie et en Île-de-France ;
  • Avec le soutien de la région Normandie, du CNC, de la PROCIREP-ANGOA ;
  • Avec la participation de : Histoire TV.