Bourse doctorale de la Fondation des Amis pour le rayonnement des musées d'Orsay et de l'Orangerie

© Camillegharbi / Camille Gharbi

Afin de soutenir l’ambition de l’Établissement public des musées d’Orsay et de l’Orangerie – Valéry Giscard d’Estaing en matière de recherche, la Fondation des Amis pour le rayonnement des musées d’Orsay et de l’Orangerie (FARMO), abritée à la Fondation de France, lance une bourse à destination des étudiants doctorants en histoire de l’art.

La bourse de la FARMO

Dans le cadre du projet du Centre de Ressources et de Recherches (CRR) de l’Établissement public des musées d’Orsay et de l’Orangerie-Valéry Giscard d’Estaing (EPMO), dont l’ouverture est prévue début 2026 en l’hôtel de Mailly-Nesle, la FARMO offre une bourse doctorale trisannuelle à un jeune chercheur, pour les trois années universitaires 2023-2025.

La gratification annuelle est de 10 000 €, sur trois ans non renouvelables.

Le sujet de la thèse s’inscrira dans l’un des six domaines de recherche couverts par le CRR, sur la période qui court du milieu du XIXe s. à la Première Guerre mondiale :

1. L’étude scientifique des collections et fonds des musées d’Orsay et de l’Orangerie,

2. Histoire des expositions, des collections, du marché de l’art et de la critique d’art,

3. Histoire matérielle et génétique des œuvres,

4. Les femmes dans l’art (artistes, critiques, collectionneuses, modèles,…),

5 L’impressionnisme,

6. Identités et relations culturelles transnationales.

Le projet de thèse portera une ambition de production de ressources scientifiques (catalogues, inventaires, répertoires, monographies, correspondances, éditions critiques, bases de données,…) constituant des instruments documentaires pour la recherche future.

Le lauréat bénéficiera d’un poste de travail et d’un accès privilégié aux ressources du CRR, aux collections de l’EPMO ainsi qu’aux équipes scientifiques de l’EPMO, pour ses travaux de recherche personnels.

Des présentations d’étape de l’avancée des recherches aux équipes scientifiques de l’EPMO, au Comité exécutif de la FARMO, et le cas échéant au mécène associé de la bourse, seront demandées au lauréat.

La thèse peut être déjà  engagée ou non, mais l’inscription universitaire doit être possible sur les 3 années consécutives de la bourse. Le lauréat s’engage à soutenir la thèse dans les deux années suivant la fin de la bourse.

Aucune condition de nationalité n’est posée, mais les candidats originaires de pays non-francophones devront justifier d’un niveau académique, oral et rédactionnel.

Le lauréat sera sélectionné par un jury composé du président de la FARMO ou de son représentant, de la directrice de la conservation et des collections, du responsable du CRR, d’un conservateur de l’EPMO, et de trois enseignants-chercheurs HDR spécialistes de la période, dont l’un au moins en poste dans une institution d’enseignement ou de recherche parisienne, et un autre, dans une institution régionale.

    Télécharger le formulaire de candidature
    vnd.openxmlformats-officedocument.wordprocessingml.document, 72.44 KB
    Descargar
    Télécharger le règlement de la bourse doctorale de la FARMO
    pdf, 121.4 KB
    Descargar

    Bourse 2022

    Le jury s’est réuni lundi 13 novembre 2022 afin de désigner les trois lauréats de ces bourses.
    Les deux bourses d’accompagnement sur trois ans ont été attribuées à :

    • Clémence Rinaldi, pour sa thèse « Des salons à soi : stratégie séparatiste et solidarité féminine dans les milieux artistiques au passage du siècle (XIXe – XXe siècles) » menée à l’université de Paris 1 Panthéon-Sorbonne sous la direction de Pascal Rousseau et de Julie Ramos (université de Strasbourg).
    • Camille Philippon, pour sa thèse « Louis Vauxcelles (1900-1914), les débuts d’un critique d’art dans la scène parisienne d’avant-guerre » menée à l’université de Paris 1 Panthéon-Sorbonne, sous la direction de Marie Gispert et de Catherine Méneux.

    Le jury a souhaité attribuer une gratification exceptionnelle d’un an de bourse à Héléna Lichy pour contribuer à l’achèvement de sa thèse consacrée à « Jules Jacquemart (1837-1880) », menée dans le double cadre de l’école doctorale 395 de Paris-Nanterre sous la direction de Rémi Labrusse et d’un diplôme de troisième cycle de l’Ecole du Louvre, sous la direction de Manuela Moscatiello.
     

    Le jury de cette première bourse est composé de : 

    1. François Blanchetière, Conservateur au musée d’Orsay,
    2. Laurent Bourgois, Président de la FARMO,
    3. Emmanuel Coquery, Conservateur général au musée d’Orsay, chargé du CRR,
    4. Rossella Froissart, Directrice d’études à l’Ecole Pratique des Hautes Etudes,
    5. Sylvie Patry, Directrice de la conservation et des collections, musée d’Orsay,
    6. Julie Ramos, Professeure d’histoire de l'art contemporain à l'université de Strasbourg,
    7. Julie Verlaine, Maîtresse de conférences HDR en histoire culturelle contemporaine à l’Université de Paris I Panthéon-Sorbonne.
    Communiqué de presse - Bourse doctorale 2022
    pdf, 479.04 KB
    Descargar