Alexandre Astier prête sa voix à Louis Janmot

Alexandre Astier
Thomas Laisné

À l'invitation du musée d'Orsay, l'acteur et réalisateur Alexandre Astier a généreusement prêté sa voix au texte de Louis Janmot, Le Poème de l'âme, qui accompagne, en 2814 vers, le cycle pictural auquel est consacrée une exposition du 12 septembre 2023 au 7 janvier 2024. Alexandre Astier a enregistré une sélection de passages tirés du récit initiatique écrit par Louis Janmot. Une lecture à retrouver au musée grâce aux dispositifs de médiation imaginés pour accompagner l'exposition : douches sonores et audioguide.

Des douches sonores dans l'exposition

Dans l'exposition, un dispositif de douches sonores permet d'entendre les vers de Louis Janmot lus par Alexandre Astier. Il s'agit d'une sélection tirée du long poème écrit par l'artiste peintre et dessinateur pour accompagner son cycle pictural. Ainsi la voix de l'acteur et réalisateur vient-elle compléter l'ensemble imaginé par Louis Janmot.

L'audioguide de l'exposition

En complément des commentaires d'œuvre proposés dans l'audioguide, la lecture enregistrée par Alexandre Astier immerge plus encore le visiteur dans le cycle du Poème de l'âme et l'accompagne tout au long du voyage initiatique du personnage mis en scène par Louis Janmot.

Pourquoi inviter Alexandre Astier pour cette lecture enregistrée ?

Parce que Le Poème de l’âme de l’artiste lyonnais Louis Janmot est une « œuvre totale », profondément originale et pour ainsi dire pré-cinématographique par sa déclinaison en deux cycles et 34 tableaux – comparables aux saisons d’une série télévisée contemporaine – adossée à un poème de plus de 2800 vers, Christophe Leribault, président des musées d’Orsay et de l’Orangerie, a souhaité que le lecteur dont la voix porterait cette poésie soit un auteur et acteur important de la création audiovisuelle en France.

Il ne pouvait y avoir de meilleur ambassadeur de cette épopée mystique qu’Alexandre Astier. Reconnu pour son talent à restituer le travail de scientifiques et d’artistes (astrophysiciens dans L’Exoconférence, Bach dans Que ma joie demeure !), et pour sa capacité à s’illustrer dans tous les genres et tous les formats de la création audiovisuelle, Alexandre Astier a rencontré un succès public et critique grâce à Kaamelott, sa grande réécriture de la légende arthurienne. Ce parfum de quête spirituelle et de lutte surnaturelle contre les forces du Mal que Le Poème de l’âme partage avec Kaamelott est sans doute ce qui a convaincu Alexandre Astier d’être la voix contemporaine de Louis Janmot, dont il partage aussi l’origine lyonnaise.