Portrait · Wouter van der Veen, spécialiste de Vincent van Gogh

Wouter van der Veen devant la chambre de Van Gogh à l'auberge Ravoux, Auvers-sur-Oise
© Maxime Stange

Wouter van der Veen est un spécialiste de la vie et de l’œuvre de Vincent van Gogh. À l'occasion de l'exposition « Van Gogh à Auvers-sur-Oise » présentée au musée d'Orsay du 3 octobre 2023 au 4 février 2024, il intervient à l’auditorium le 21 décembre pour parler du dernier tableau de Van Gogh, Racines, dont il a récemment réussi à identifier le lieu précis d’exécution. Ce n’est pas là sa seule découverte. Découvrez ce chercheur atypique qui n’hésite pas à sortir des sentiers battus.

Spécialiste renommé de la vie et de l’œuvre de Vincent van Gogh, Wouter van der Veen est un chercheur indépendant. Il mène ainsi ses investigations librement mais soumet toujours ses résultats à ses confrères. « Je regarde en toute liberté, dit-il, mais j’ai un fond académique qui me permet de mesurer l’importance de la vérification et de l’échange avec d’autres chercheurs. » Cette liberté dans ses recherches lui permet d’envisager les sujets qu’il aborde avec des angles atypiques, sans pression ni contrainte, et d’arriver à des résultats parfois surprenant.

Vincent Van Gogh (1853-1890), Racines d’arbres
Vincent Van Gogh (1853-1890)
Racines d’arbres, juillet 1890
Van Gogh Museum, Amsterdam
Photo Van Gogh Museum, Amsterdam (Vincent van Gogh Foundation)

Il en va ainsi d'une de ses dernières grandes découvertes, objet de la conférence du 21 décembre 2023, « Le dernier tableau de Van Gogh » dans laquelle il racontera comment son enquête l’a mené à ses conclusions. Une véritable révélation grâce à laquelle il est parvenu à identifier l’endroit exact où Van Gogh a peint son ultime tableau, Racines, avant de se donner un coup de révolver dont la blessure lui sera fatale.

« Tout concordait et le musée [d’Orsay] a décidé de réencadrer quatre tableaux selon ce design conçu par l’artiste. »

Ce n’est pas là son unique trouvaille. En fouillant dans la cave de l’auberge Ravoux où le peintre logeait à Auvers-sur-Oise durant les dernières semaines de sa vie, il a mis la main sur un cadre, le fameux cadre retrouvé évoqué dans l’exposition « Van Gogh à Auvers-sur-Oise ». « Ce cadre était emballé dans du papier journal des années trente et portait une étiquette Vincent Van Gogh Salon des indépendants 1905 qui m’a renvoyé à un échange de courrier entre Johanna, la femme de Théo, frère de Van Gogh et le fils du docteur Gachet qui accompagna le peintre à la fin de sa vie. Ils s’entretenaient de la manière dont Vincent voulait voir ses œuvres encadrées. Bois, dimensions, peinture verte… tout concordait et le musée [d’Orsay] a décidé de réencadrer quatre tableaux selon ce design conçu par l’artiste. »

Cadre du tableau Chaumes de Cordeville à Auvers-sur-Oise, exécuté selon les inst
Cadre du tableau Chaumes de Cordeville à Auvers-sur-Oise, exécuté selon les instructions de Van Gogh
© musée d'Orsay / Sophie Crépy

Wouter van der Veen s’attache à la large diffusion de son travail sur Vincent van Gogh. Il est auteur et publie seul ou participe à des ouvrages collectifs comme il l’a fait pour le catalogue de l’exposition. Il n'hésite pas à offrir gratuitement ses ouvrages en version numérique sur son site internet. Il anime également une chaîne sur Youtube dont Van Gogh est bien sûr le sujet.