Hodler : la peinture comme rêve ?

Orsay rencontres
-
Le 01 décembre 2007

17 novembre - 1 décembre 2007

A l'évidence, parler de symbolisme à propos du Bernois Ferdinand Hodler est réducteur. Car, si cette peinture s'intègre parfaitement au renouveau des Sécessions européennes, elle cherche à combiner l'appel à l'imagination et le réalisme le plus direct, l'idéation et la nature, voire les passions, pour parler comme Hodler. On n'oubliera pas enfin que le nouveau Füssli mit toute son énergie à faire naître un "style national" à travers le grand décor et la peinture de paysage. Les rapports de Hodler avec la France seront envisagés dans une première conférence, tandis qu'une deuxième abordera la question des modèles, en particulier sa compagne Valentine Godé-Darel dont la souffrance puis la mort lui ont inspiré une impressionnante série de portraits. Une troisième traitera de l'importance du rythme et de la danse dans la structure même de l'oeuvre du peintre.


Hodler et ses modèles. Le cycle de Valentine

sam. 1 décembre 2007 - 11h00
Musée d'Orsay
Auditorium niveau -2

Gabriela Christen Luther, professeur à la Haute école des Arts, Zurich



Le rythme et la danse dans l'oeuvre de Hodler

jeu. 13 décembre 2007 - 18h30
Musée d'Orsay
Auditorium niveau -2

Verena Senti-Schmidlin, historienne de l'art, Zurich



Hodler et la France

sam. 15 décembre 2007 - 11h00
Musée d'Orsay
Auditorium niveau -2

Sylvie Patry, conservateur au musée d'Orsay .