Journées d'études et colloques

La série télé à l’heure du XIXe siècle

Sous-titre
9h30 - 17h · auditorium

Le 29 mars 2022
 (en 1880), Caillebotte, Gustave
Gustave Caillebotte, Au café (en 1880)
musée des Beaux-Arts, Rouen
© DR

Puissant réservoir d’intrigues, de motifs et de décors, le grand roman littéraire du XIXe siècle est devenu synonyme de succès populaire. La série télé, longtemps critiquée, répond aujourd’hui de manière réitérée à notre désir d’images et de mythe.

Amplifiée par sa diffusion numérique, la série télévisée est un mode de narration qui fait florès depuis un demi-siècle. Ses détracteurs relèguent au rang de produits d’une « sous-culture » certaines sagas à grand succès commercial. La « littérature industrielle » des romans feuilletons avait été critiquée bien avant elle. Pourtant, ces deux mediums se sont imposés tour à tour comme de puissants vecteurs d’imaginaire et de représentations.

Programme

  • 9h30 : accueil des participants.
  • 9h45 : ouverture par Marine Le Bail, université Toulouse II-Jean Jaurès, PLH-ELH

 

 

  • Première séance : sérialité et circulation transmédiatique
    • 10h : Fortunes télévisuelles et transmédiatiques de Jane Austen, Anaïs Goudmand, Sorbonne Université, CELLF 19-21
    • 10h30 : Du roman-feuilleton Le Bossu au feuilleton télévisé Lagardère : deux sérialités pour une même diégèse ? Morgane Avellaneda, Université des Antilles, Ihrim
    • 11h00 : Echanges et discussion

 

  • Deuxième séance : images en série(s) : le XIXe siècle, un répertoire iconographique à réinventer ; Session modérée par Scarlett Reliquet, musée d’Orsay
    • 11h30 : Extension du domaine du XIXe siècle : séries néo- victoriennes et « Gaslight fantasy », Jessy Neau, Centre Universitaire de Formation de Mayotte, RIRRA 21 [en visioconférence]
    • 12h00 : Enfants terribles de l'avant-garde victorienne : le récit préraphaélite réadapté au petit écran des années 60 à 2000, Laure Nermel, université de Lille III, CECILLE
    • 12h30 : Echanges et discussion

 

  • 12h45- 14h30 : pause-déjeuner

 

  • Troisième séance : portraits de femmes : ingénues, courtisanes et femmes fatales ; Session modérée par Mathilde Labbé, université de Nantes, LAMO
    • 14h30 : Le Bazar de la charité : pour un XIXe siècle au féminin ? Lauren Bentolila-Fanon, lycée Alain Fournier, PLH-ELH [en visioconférence]
    • 15h00 : « Maison close » : entre mythe multimédiatique de la courtisane et débat contemporain , Chloé Conan-Ouaked, université de Limoges, EHIC
    • 15h30 : Echanges et discussion

 

  • Quatrième séance : quand la série rencontre l’Histoire ; Session modérée par Marine Le Bail, université Toulouse II-Jean Jaurès, PLH-ELH
    • 16h00 : Les Compagnons de Jéhu ou comment peut-on être contre-révolutionnaire …à l’heure de l’ORTF ? Bernard Papin, Paris III-Sorbonne nouvelle, CIM
    • 16h30 : La fin du Premier Empire vu par les séries télé, Laurent Bihl, Paris I-Sorbonne, CRHXIX
    • 17h00 : Echanges et discussion

 

  • 17h15 : mot de conclusion par Jean-Claude Yon, président de la Société d’Études Romantiques et Dix-neuviémistes
  • 17h30 : fin de la journée

 

En partenariat avec la Société d’Études Romantiques et Dix-neuviémistes (SERD) et l’Université Toulouse II-Jean Jaurès

Cet événement est maintenant terminé.

Voir toute la programmation

Cet événement est maintenant terminé.

Voir toute la programmation