Redéfinir le symbolisme européen

Orsay rencontres
-
Le 14 avril 2012

13 - 14 avril 2012

Lucien Levy-Dhurmer-Portrait de Georges Rodenbach
Lucien Levy-Dhurmer
Portrait de Georges Rodenbach, Vers 1895
©DR - RMN-Grand Palais (Musée d'Orsay) / Hervé Lewandowski/Photo RMN - Herve Lewandowski

A beaucoup d'égards, le symbolisme est le parent pauvre des courants de l'art moderne. Coincé entre le naturalisme et l'impressionnisme de la fin du XIXe siècle et les bouleversements esthétiques de l'expressionnisme et du cubisme du début du XXe siècle, le symbolisme peut paraître manquer d'identité bien définie. Etait-ce un mouvement tout à fait cohérent ou une série de courants culturels que l'on a rassemblés pour des raisons pratiques ? En tout cas, le symbolisme – avec sa fascination pour l'émotion et la suggestion – était un phénomène d'amplitude européenne, qui s'est manifesté aussi bien dans les arts visuels que la littérature, le théâtre et la musique. Il est possible que ce soit précisément cette diversité nationale, géographique et formelle qui fasse du symbolisme un rassemblement complexe, beaucoup plus intéressant qu'il n'y paraisse à première vue.
Quand des chercheurs contemporains commencent à reconsidérer le symbolisme dans les années 1970, leur démarche, qui revient à redonner vie à un mouvement académique moribond, paraît conservatrice. Plus récemment, des chercheurs ont commencé à regarder le symbolisme sous différents angles. Qu'entendons-nous par symbolisme ? Pourquoi et comment le symbolisme finit-il ? Comme l'indique son titre, le colloque vise à revoir nos idées reçues sur le symbolisme, profitant des expositions au musée d'Orsay et à l'Orangerie (Akseli-Gallen-Kallela, une passion finlandaise et Debussy, la musique et les arts).


Correspondances: littérature, théâtre, musique

ven. 13 avril 2012 - 09h30
Musée d'Orsay
Auditorium niveau -2

Président de séance : Jean-Michel Nectoux, conservateur général du patrimoine et musicologue, CNRS.

  • 9h30 : Le symbolisme face au défi wagnérien
    Paul Lang, conservateur en chef, National Gallery of Canada, Ottawa
  • 10h15 : La chevelure et l'incarnat : de Mallarmé à l'érotique symboliste.
    Sébastien Mullier, chercheur indépendant, Paris
  • Pause
  • 11h30 : Bruges, l'anti-Paris. Les villes mortes de Rodenbach*
    Patrick McGuinness, professeur de littérature comparée, université d'Oxford
  • 12h15 : Symbolisme et théâtralité : l'altération théâtrale
    Pierre-Henri Frangne, professeur de philosophie de l'art et d'esthétique, université Rennes 2



Arts et identités : individualisme et nationalisme

ven. 13 avril 2012 - 14h30
Musée d'Orsay
Auditorium niveau -2

Président de séance : Antoinette Le Normand-Romain, directrice de l'INHA, Paris.

  • 14h30 : Corps signifiants et postures en chiasme: Les Portes de l'Enfer d'Auguste Rodin au-delà de l'individualisme et du nationalisme ?*
    Dominik Brabant, assistant-chercheur, Université catholique d'Eichstätt-Ingolstadt
  • 15h15 : Emile Gallé et la culture germanique.
    Philippe Thiébaut, conservateur général, musée d'Orsay
  • Pause
  • 16h30 : Entre mélancolie et frénésie: le symbolisme polonais et le proto-expressionnisme.*
    Irena Kossowska, professeur d'histoire de l'art, université Copernic, Toruń
  • 17h15 : Symbolisme et modernisme impérial dans la Belgique fin-de-siècle : de quelques formes congolaises et autres chimères dans l'oeuvre d'Henry Van de Velde, Maurice Maeterlinck et Emile Verhaeren*
    Debora Silverman, professeur d'histoire de l'art, UCLA, Los Angeles



Contradictions: science et spiritualité

sam. 14 avril 2012 - 09h30
Musée d'Orsay
Auditorium niveau -2

Président de séance : Rodolphe Rapetti, conservateur général du patrimoine, chercheur associé, INHA, Paris.

  • 9h30 : Vestiges du naturalisme: spiritualité et intuition chez les Primitifs de Huysmans*
    Juliet Simpson, professeur d'histoire de l'art, Buckinghamshire New University
  • 10h15 : Le darwinisme et le souffle divin du Créateur. Spiritualité et évolutionnisme dans l'art symboliste.*
    Barbara Larson, professeur d'histoire de l'art, University of West Florida
  • Pause
  • 11h30 : Charles Filiger et les figures abstraites de l'androgyne.
    Damien Delille, chargé d'études et de recherche, INHA, Paris
  • 12h15 : Gestuelle du déséquilibre. L'hystérie et ses corps 'à rebours' autour de 1900
    Céline Eidenbenz, chercheuse, université de Lausanne



Redéfinir le symbolisme européen

sam. 14 avril 2012 - 14h30
Musée d'Orsay
Auditorium niveau -2

Président de séance : Richard Thomson, Watson Gordon Professor of Fine Art, université d'Edimbourg.

  • 14h30 : Imaginations: le symbolisme et la recherche psycho-physiologique.
    Michael F. Zimmermann, professeur d'histoire de l'Art, université catholique d'Eichstätt-Ingolstadt
  • 15h15 : La Fin du symbolisme.
    Rodolphe Rapetti, conservateur général du patrimoine, chercheur associé à l'INHA, Paris
  • Pause
  • 16h30- 17h30 : Table ronde