Lectures contemporaines

Claude Rutault, d'après les maîtres
la porte de la peinture

Du 18 avril au 16 juillet 2023
Claude Rutault, la porte de la peinture
Claude Rutault
la porte de la peinture
© Quentin Lefranc
Claude Rutault, l’un des artistes contemporains français les plus importants de sa génération, est mort le 27 mai 2022. En ce printemps 2023, Le musée d’Orsay, avec le musée national d’Art moderne et le musée du Louvre*, lui rend hommage en présentant la porte de la peinture, œuvre inspirée de la Porte de l’Enfer d’Auguste Rodin.

Peindre n’était pas le plus important pour Claude Rutault, qui disait aussi ne pas choisir la couleur de ses toiles. Il se définissait pourtant comme un peintre, tant il se passionnait pour la peinture, son histoire, son évolution, ses paradoxes et ses impasses, ses rebonds et ses réinventions. Lui-même concevait ainsi son œuvre, matériau en perpétuelle et méthodique redéfinition, consignée sous la forme de « définitions-méthodes ». Ces textes courts et synthétiques, écrits sans majuscules, spécifient les modalités de réalisation de la peinture, déléguée à un « preneur en charge ».

L’exemple le plus connu de ce procédé est sa première définition-méthode, toile à l’unité, écrite en 1973 : « une toile tendue sur châssis peinte de la même couleur que le mur sur lequel elle est accrochée. sont utilisables tous les formats standards disponibles, qu’ils soient rectangulaires, carrés, ronds ou ovales. l’accrochage est traditionnel ». Claude Rutault a souvent travaillé d’après les maîtres, imaginant des définitions-méthodes en hommage à Poussin, Watteau, Manet, Seurat, Matisse…

Dans les collections du musée d’Orsay, la Porte de l’Enfer de Rodin fascinait Claude Rutault. Dès 2008, l’artiste avait réfléchi à une œuvre en forme de porte constituée par l’assemblage de plusieurs définitions-méthodes actualisées pour l’occasion. Ses carnets contiennent des notes et des schémas témoignant de l’évolution de cette œuvre, sans qu’un état définitif soit jamais arrêté. Claude Rutault et Quentin Lefranc, son collaborateur depuis plusieurs années, ont réalisé une maquette qui donne forme à ce qu’il avait désigné la porte de la peinture. Cette maquette sera exposée au musée d’Orsay et dialoguera avec le chef-d’œuvre de Rodin.

*Le musée du Louvre présentera une œuvre que Claude Rutault avait conçue à partir d’une peinture du Fayoum, tandis que le musée national d’Art moderne exposera une œuvre en rapport avec un ready-made de Marcel Duchamp. Les trois expositions sont conçues et organisées en étroite collaboration avec Ninon Rutault et Quentin Lefranc.

Dimanche
9h30 - 18h00

Lundi
Fermé

Mardi
9h30 - 18h00

Mercredi
9h30 - 18h00

Jeudi
9h30 - 21h45

Vendredi
9h30 - 18h00

Samedi
9h30 - 18h00

Musée d'Orsay
1, rue de la Légion d'Honneur 75007 Paris
Plan & itinéraire
Tarifs
Plein tarif horodaté
16 €
Tarif réduit horodaté
13 €
Enfant & Cie
13 €
Nocturne
12 €
- de 18 ans, - de 26 ans résidents EEU
Gratuit

Œuvres de l’exposition