Accrochage

Glasgow 1870, Thomas Annan

Sous-titre
Photographie et salubrité publique

Du 08 juin au 04 septembre 2022
Glasgow, Close, N° 46 Saltmarket, planche du recueil Photographs of Streets, Closes, etc., taken by Thomas Annan in 1868-1871 (entre 1868 et 1871), Annan, Thomas
Thomas Annan, Glasgow, Close, N° 46 Saltmarket, planche du recueil Photographs of Streets, Closes, etc., taken by Thomas Annan in 1868-1871 (entre)
musée d'Orsay
©Musée d’Orsay, Dist. RMN-Grand Palais / Alexis Brandt
Au milieu du XIXe siècle, Glasgow est un centre industriel majeur et surpeuplé. Les conditions de logement dans la « deuxième cité de l’Empire britannique » sont alors considérées parmi les pires d’Europe. Les passages ou venelles (« closes »), où se concentre l’afflux de main d’œuvre ouvrière, forment autant de dédales d'habitations sombres et humides, sans eau courante ni égout, souvent ravagés par des épidémies de choléra, typhus et fièvre typhoïde.

En 1866, une loi d’assainissement urbain autorise la démolition de ces taudis. Le souhait du City of Glasgow Improvements Trust de documenter les lieux promis à la disparition se formalise deux ans plus tard par une commande publique. Le choix se porte naturellement sur Thomas Annan, photographe professionnel actif à Glasgow depuis 1855, reconnu dans les genres du portrait, du paysage, de la reproduction d’œuvres d’art et de la vue d’architecture.

Entre 1868 et 1871, Annan livrera au moins 31 photographies qui connaîtront deux éditions de son vivant (1872 et 1877) et une autre posthume dirigée par son fils et successeur James Craig Annan (1900). Le musée d'Orsay conserve l'exemplaire complet de l’édition limitée de 1872, la seule sous la forme de photographies originales sur papier albuminé, dont une sélection est présentée dans cet accrochage.

 

Le terrain des opérations d'Annan, exigu et manquant cruellement de lumière, s’avère particulièrement ardu pour un photographe muni de matériel encombrant et fragile, obligé de réaliser toutes les opérations chimiques sur place. Annan est fidèle à la commande lorsqu'il oriente son objectif vers le bâti lui-même, tel qu'observable depuis les ruelles. Mais ses images sont résolument construites de manière à accueillir des touches d’humanité aussi fortes que spontanées : linge à sécher, silhouettes fantomatiques saisies dans un mouvement que les temps de pose ne permettaient alors pas d’enregistrer avec netteté, ou visages d’habitants intrigués, observant à distance l’opérateur étranger aux lieux.

 

Par sa finalité et son contexte officiel, l’entreprise d’Annan se rapproche de celle de Charles Marville, dont la série dite « Album du Vieux Paris » (1865-1868) avait été commandée par la ville de Paris avant les destructions programmées par le baron Haussmann. Par sa thématique et une sensibilité personnelle, cette première campagne photographique dédiée à l'habitat insalubre, qui précède de deux décennies celle du photojournaliste et réformateur Jacob Riis à New York (How the Other Half Lives - Comment vit l’autre moitié, 1890) impose Annan en tant que pionnier de la photographie documentaire et sociale.

 

Glasgow, Close, N° 46 Saltmarket, planche du recueil Photographs of Streets, Closes, etc., taken by Thomas Annan in 1868-1871, Annan, Thomas
Glasgow, Close, N° 46 Saltmarket, planche du recueil Photographs of Streets, Closes, etc., taken by Thomas Annan in 1868-1871, Annan, Thomas, musée d'Orsay ©Musée d’Orsay, Dist. RMN-Grand Palais / Alexis Brandt

 

Accrochage présenté en salle 8c, rez-de-chaussée

Lundi
Fermé

Mardi
9h30 - 18h00

Mercredi
9h30 - 18h00

Jeudi
9h30 - 21h45

Vendredi
9h30 - 18h00

Samedi
9h30 - 18h00

Dimanche
9h30 - 18h00

Musée d'Orsay
1, rue de la Légion d'Honneur 75007 Paris
Plan & itinéraire
Tarifs
Plein tarif horodaté
16 €
Tarif réduit horodaté
13 €
Enfants & Cie
13 €
Nocturne
12 €
- de 18 ans, - de 26 ans résidents EEU
Gratuit