Edvard Munch. Un poème de vie, d’amour et de mort · Le catalogue de l'exposition

Expositions
Edvard Munch, Vampire, 1895
Edvard Munch
Vampire, 1895
Oslo, Munchmuseet
© Munchmuseet / Richard Jeffries

La réception de l’œuvre du peintre norvégien Edvard Munch (1863-1944) s’est rapidement cristallisée autour d’une seule image, Le Cri. Son élévation au rang d’icone en a fait une sorte d’écran derrière lequel s’efface l’œuvre qui l’a permise et lui donne son sens. Cet ouvrage, catalogue de l'exposition « Edvard Munch. Un poème de vie, d’amour et de mort » présentée au musée d'Orsay du 20 septembre 2022 au 22 janvier 2023, a pour ambition de montrer l’ampleur de la production artistique de Munch, en explorant son itinéraire – soixante ans de création – dans toute sa durée et sa complexité.

La peinture de Munch occupe une place singulière dans la modernité artistique, plongeant ses racines dans le XIXe siècle pour s’inscrire pleinement dans le suivant. Sa production tout entière, des années 1880 à sa mort, fut, en effet, innervée par une vision du monde marquée par une puissante dimension symboliste. Plutôt que d’opposer un symbolisme fin de siècle à un expressionnisme qui ancrerait Munch dans la scène moderne, le catalogue, sous la direction de Claire Bernardi, propose une lecture globale de son travail mettant en avant sa grande cohérence.

La notion de cycle est en cela essentielle pour la compréhension de sa peinture. Fasciné par le concept de métabolisme, Munch exprime en effet fréquemment l’idée que l’humanité et la nature sont inexorablement unies dans le cycle de la vie, de la mort et de la renaissance. Elle participe aussi de la construction même de ses toiles, et permet de mettre au jour un processus créatif singulier, qui le conduit à réaliser de nombreuses déclinaisons d’un même motif. Il multiplie les versions d’un même sujet, passant sans rupture d’un médium à un autre. Nous sommes donc invités à revoir dans son ensemble un œuvre à la fois foncièrement cohérent, voire obsessionnel, et en même temps constamment renouvelé au sens propre.

 

Couverture du catalogue de l'exposition « Edvard Munch. Un poème de vie, d’amour et de mort »
Couverture du catalogue de l'exposition « Edvard Munch. Un poème de vie, d’amour et de mort »
© Musée d'Orsay - RMNGP
Feuilleter le catalogue
pdf, 4.23 Mo
Télécharger

Catalogue d’exposition

  • Format : 256 pages – 24 × 30,4 cm – environ 160 illustrations
  • Version Français Coédition Musées d’Orsay et de l’Orangerie / RMN
  • Prix TTC 45 €
  • Parution Septembre 2022
  • Code ISBN 978-2-7118-7930-4

Sommaire

  • Chronologie 1863-1944, Estelle Bégué
  • Faire œuvre : Munch et le récit de soi, Claire Bernardi
  • Lieux et milieux de Munch, Øystein Ustvedt
  • La ligne sinueuse de la vie, Pierre Wat
  • Un cri à travers la nature, Trine Otte Bak Nielsen
  • Munch et le théâtre symboliste, Ingrid Junillon
  • L’aula de Munch et le théâtre du soleil, Patricia G. Berman
  • Munch écrivain, Hilde Bøe
  • ŒUVRES EXPOSEES
    • De l’intime au symbole
    • La Frise de la vie
    • Répétition et circulation du motif
    • Le grand décor
    • Mise en scène et introspection, Estelle Bégué
  • ANNEXES
    • Liste des œuvres exposées
    • Bibliographie générale
    • Index des noms de personnes
    • Index des œuvres reproduites et citées

Auteurs

  • Claire Bernardi, Directrice du musée de l’Orangerie, Paris
  • Estelle Bégué, Chargée d’études documentaires au musée d’Orsay, Paris
  • Patricia G. Berman, Historienne de l’art, Wellesley College, Massachusetts
  • Hilde Bøe, Responsable des collections numériques, Munchmuseet, Oslo
  • Ingrid Junillon, Docteur en histoire de l’art, promotion Michelle Perrot, Institut national du patrimoine
  • Trine Otte Bak Nielsen, Conservatrice, Munchmuseet, Oslo
  • Øystein Ustvedt, Conservateur au Nasjonalmuseet for kunst, arkitektur og design, Oslo
  • Pierre Wat, Historien de l’art, professeur à l’université Panthéon-Sorbonne, Pari