James McNeill Whistler (1834-1903), Chefs-d’œuvre de la Frick Collection, New York · Le catalogue

Expositions
Symphony in Flesh Color and Pink: Portrait of Mrs. Frances  Leyland, James Abbott McNeill Whistler
James Abbott McNeill Whistler, Symphony in Flesh Color and Pink: Portrait of Mrs. Frances Leyland
The Frick Collection, New York ©2021 / Joseph Coscia Jr.

Dessinateur talentueux, maître graveur et peintre controversé, l’Américain James McNeill Whistler, qui partagea sa carrière entre Paris et Londres, est l’auteur de chefs-d’œuvre atmosphériques misant sur l’harmonie des formes et des couleurs, la stylisation prenant rapidement le pas sur l’esthétique réaliste de ses débuts. Mondialement connu de son vivant, il est l’un des modèles du personnage d’Elstir d’À la recherche du temps perdu de Proust. Après son mariage en 1888, il revient habiter Paris au début des années 1890. Intime de Mallarmé, il est par son intermédiaire en relation avec la mouvance symboliste, tout en fréquentant, grâce au comte Robert de Montesquiou-Fezensac (autre modèle proustien), le monde de l’aristocratie fortunée et cultivée.

Entre 1914 et 1919, le mécène et collectionneur Henry Clay Frick (1849-1919), magnat de l’acier qui dut son immense fortune à l’essor des chemins de fer puis des gratte-ciel, acquit une vingtaine d’œuvres de Whistler : cinq peintures, trois pastels et douze eaux-fortes, qui constituent un ensemble remarquable, représentatif de la richesse de l’activité de Whistler et de l’évolution de son art à partir des années 1860. Cet ensemble témoigne également du goût et de l’acuité du regard de Henry Flick, qui constitua l’une des plus grandes collections particulières au monde.

La Frick Collection, ouverte au public en 1935 dans la « mansion » new-yorkaise du magnat Henry Clay Frick, est l’un des plus importants musées d’art européen des États-Unis. À la faveur de la fermeture de l’institution pour travaux et de la présentation temporaire des collections au « Frick Madison » entre 2021 et 2023, un important ensemble d’œuvres du peintre américain James McNeill Whistler quitte New York pour la première fois depuis plus d’un siècle pour être présenté au musée d’Orsay au début de l’année 2022.

À Orsay s’exposent ainsi, en regard de l’iconique Arrangement en gris et noir n° 1 : la mère de l’artiste (1871) appartenant aux collections du musée, les œuvres emblématiques de la Frick Collection qui marquent autant de jalons dans l’œuvre de Whistler, tels la Symphonie en gris et vert : l’océan (1866) ou Arrangement en noir et or : le comte Robert de Montesquiou Fezensac (1891-1892), portrait où se ressent l’influence de Vélasquez. Sont également présentés plusieurs pastels et eaux-fortes de Venise, où le peintre séjourna en 1879 et 1880, et qui marque un tournant dans sa production. Whistler y livre une vision renouvelée de Venise, n’hésitant pas à s’aventurer sur les canaux, dans les cours inconnus, ou à décrire la lagune de nuit, montrant une ville vivante, avec ses habitants et son activité quotidienne.

À travers les destins croisés de Henry Frick et de James Whistler, l’ouvrage, en retraçant l’histoire de la prestigieuse Frick Collection, explore les ressorts et les évolutions du marché de l’art en France et aux États-Unis, et leur influence sur la création de Whistler.

Images
James McNeill Whister (1834-1903) (couverture du catalogue)
James McNeill Whister (1834-1903) (couverture du catalogue)
© RMN-GP
Feuilleter le catalogue
pdf, 1.3 Mo
Télécharger

Les auteurs

  • Paul Perrin Conservateur peinture, musée d’Orsay
  • Xavier F. Salomon Deputy Director
  • Peter Jay Sharp Chief Curator, Frick Collection, New York

Sommaire

  • Préface
  • Nocturne. Henry Clay Frick, sa collection et Whistler, Xavier F. Salomon
  • Œuvres exposées
  • « Une somme d’énigmes qui donnera sans cesse à rêver au spectateur ».
  • Œuvres de James McNeill Whistler de la collection d’Henry Clay Frick, Paul Perrin
  • Bibliographie sélective
  • Liste des œuvres exposées
  • Index des noms propres