La Symphonie des oiseaux

Orsay live
La Symphonie des oiseaux avec Geneviève Laurenceau au violon et Lidija Bizjak au piano
© DR

Nouvelle série de créations audiovisuelles autour des arts vivants, #OrsayLive propose aux artiste une immersion au sein du musée d’Orsay. La Symphonie des oiseaux réunit Geneviève Laurenceau, violon, Lidija Bizjak, piano et Les chanteurs d’oiseaux, Johnny Rasse et Jean Boucault.

Multiforme, ce programme fait écho aux nombreuses inspirations naturalistes de compositeurs de tous âges. Au long d'une évolution thématique en quatre parties, évoquant tour à tour le réveil de la nature, le sommeil des sens, les danses de l'amour et la rédemption par la mort, les artistes retraceront les quatre âges d'une vie humaine, contrepointée par des chants d'oiseaux qui se révèlent être le fil conducteur de ce récital.

 

Jean Boucault et Johnny Rasse se sont emparés du chant d’oiseau pour créer un genre musical à part entière. Ils épousent la matière sonore même du chant afin de la reproduire au plus près du cri originel. Leur interprétation étonne, suggère, elle relie l’ici et l’ailleurs, l’éphémère et l’immuable. Avec Lidija Bizjak, pianiste, et Geneviève Laurenceau, violoniste, ils ont imaginé un spectacle musical qui unit le répertoire classique et l’interprétation des chants d’oiseaux du monde. Cette alliance offre une écoute autre au spectateur. Dans ce récit musical à quatre instruments, seront évoqués l’amour, les danses nuptiales, les rêves, la mort... Un voyage intemporel, sans frontières.

 

Durée : 60 minutes
Réalisateurs : Gordon et François-René Martin
Coproduction : musée d’Orsay - Camera Lucida Productions

 

Au programme

  • Apparition
    • Enrique Granados (1867-1916), Oriental, extrait des Danzas españolas op. 37 (Pic vert, pic noir)
    • Béla Bartók (1881-1945), Danse populaire roumaine n°3, Sz 56 (transcription par Zoltan Szekely) (Sirli du désert)
    • Ralph Vaughan Williams (1872-1958), The lark ascending (Le vol ascensionnel de l’Alouette) (Alouette des champs)

 

  • L'Amour
    • Fritz Kreisler (1875-1962), Schön Rosmarin, extrait des Alt-Wiener Tanzweisen Saynète « Les oiseaux amoureux » (Fauvette à tête noire, Tourterelle, Pigeons ramier, Faisan de Colchide)
    • Erik Satie (1866-1925), Gymnopédie
    • Enrique Granados (1867-1916), Danzas españolas n 5 (Andantino quasi allegretto)
    • Enrique Granados (1867-1916), Andaluza extrait des Danzas españolas op. 37, La jeune fille et le rossignol, extrait (Rossignol philomèle)
    •  Franz Schubert (1797-1828), Ständchen D889 (transcription par Franz Liszt, LW A42, n°9) (Rossignol progné, Chouette hulotte)

 

  • Lutte et résurrection
    • Camille Saint-Saëns (1835-1921), Danse macabre op. 40 (transcription par l'auteur)
    • Igor Stravinsky (1882-1971), L'oiseau de feu : Berceuse (transcription par Svjatoslav Sulima Stravinsky) (Coucal du Sénégal, Engoulevent du Mozambique, Pygargue vocifère, Piauhau hurleur...)
    • Saynète : Bataille des oiseaux
    • Pablo Casals (1876-1973), El cant del ocells
    • Antonín Dvořák (1841-1904), Klid (Le Silence des bois) extrait de De la forêt deBohème op.68 (Grive draine)

 

  • Final
    • Piotr Illich Tchaïkovsky (1840-1893), Le lac des cygnes op. 20 : scène finale (transcription par Granville Bantock) (Grue, Cygne chanteur, plume de condor)