Les Fantômes d'Orsay · un film de Sonja van Hamel

Expositions
Les Fantômes d'Orsay (2022:06:09 15:06:10+02:00)
Les Fantômes d'Orsay (2022)
©ADAGP / Sophie Calle / Sonja van Hamel

S'inspirant de l'exposition « SOPHIE CALLE et son invité Jean-Paul Demoule. LES FANTÔMES D'ORSAY » présentée au musée d'Orsay jusqu'au dimanche 19 juin 2022, Sonja van Hamel, artiste polyvalente à la fois graphiste, illustratrice, animatrice et musicienne, a réalisé un court-métrage, Les Fantômes d'Orsay. Découvrez sous la vidéo, un texte rédigé par Sonja van Hamel dans lequel l'artiste explique son intention et son processus créatif.

 

« Mon intention pour ce film était de remonter le temps jusqu'au Grand Hôtel d'Orsay abandonné en 1978, lorsque Sophie Calle a photographié et collecté ses vestiges.

J'ai voulu recréer « LES FANTÔMES D'ORSAY » en composant un paysage sonore d'échos imaginaires des personnes, des objets et des espaces qui s'y trouvaient et y passaient autrefois.

Afin de rester au plus près de la matière de Sophie, les fragments audio ont tous été enregistrés par moi en avril 2022. Dans les coulisses du musée, j'ai capturé l'acoustique des parties restantes de l'hôtel d'Orsay : le hall, l'escalier et la salle de bal. Mais aussi le son de l'ascenseur qui occupe maintenant la chambre 501.

En outre, j'ai utilisé des enregistrements que j'ai réalisés au cours de l'année dans notre ancienne maison familiale, datant de la même époque, et dont les sols en bois grincent et les poignées de porte couinent de la même manière. Cette originalité de l'audio complète notre expérience de l'espace et du temps, et souligne les mystères qui entourent la création et la restitution de nos souvenirs.

Une narration personnelle a été introduite en utilisant la voix de ma mère de 85 ans, qui vivait à Paris dans les années 1960, juste au coin du musée d'Orsay. Coïncidence ? Je ne pense pas qu'elle existe s'agissant des récits relatifs à nos vies, des histoires que nous pouvons raconter.

J'ai été initiée aux œuvres de Sophie Calle lorsque j'étais à l'école d'art, à la Gerrit Rietveld Academy d'Amsterdam, en 1997. J'ai été immédiatement intriguée par son œuvre et elle est restée avec moi, en arrière-plan, lorsque j'ai mûri en tant qu'artiste. Pour me retrouver 25 ans plus tard à faire ce film sur son art. J'ai renoué. »

 

Sonja van Hamel, juin 2022