Soirée Loïe Fuller

Rendez-vous le jeudi 16 décembre 2021 à partir de 19h
Orsay en scène
, Fiorillo, Eugène
Eugène Fiorillo, Photographie d'une sculpture en terre cuite d'après Loïe Fuller
musée d'Orsay, entre 1887 et 1900
©RMN-Grand Palais (Musée d’Orsay) / Hervé Lewandowski

Nuages, calices, papillons, flammes... Les métaphores et comparaisons pour traduire les formes déployées sur scène par la danseuse américaine Loïe Fuller (1862-1928) ne manquent pas. Vêtue de robes amples articulées par des baguettes, elle a eu l'idée de créer une danse serpentine où ses jeux de voiles, illuminés par des projecteurs électriques aux couleurs changeantes, dessinaient sur scène des arabesques spectaculaires. Loïe Fuller inspire encore : la chorégraphe et plasticienne Ola Maciejewska d'une part, et Julien Masmondet avec ses Apaches d'autre part, lui consacrent cette soirée du 16 décembre organisée à l'occasion de l'exposition « Enfin le cinéma ! »

Ola Maciejewska / Martin Argyroglo

Ola Maciejewska, Loïe Fuller: Research

Dans la nef du musée d’Orsay, la chorégraphe et plasticienne Ola Maciejewska revisite le fameux vêtement caractéristique des fascinantes danses serpentines inventées par Loïe Fuller, pionnière du modernisme en danse, en 1892. Ces danses serpentines ont fasciné tous les pionniers du cinéma, des frères Lumières à Alice Guy, en passant par Georges Méliès.

Julien Masmondet / Neda Navaee

La Fée Lumière : Julien Masmondet et l'ensemble Les Apaches !

Dans l'auditorium cette fois, Julien Masmondet et l'ensemble Les Apaches, rejoints par Fabien Touchard (piano et improvisation) et Coline Jaguet (harpe), oseront le dialogue avec de vénérables bobines autour de la figure mythique de Loïe Fuller.