Vidéo · Restauration d'un chef-d'œuvre : Portrait de Famille d'Edgar Degas

Restauration d'un chef-d’œuvre d'Edgar Degas
© Musée d'Orsay / Marie-France Gripois

Chef-d’œuvre des années de jeunesse de Degas, et plus grande toile achevée qu’il ait jamais peinte, Portrait de famille témoigne des liens de l’artiste avec l’Italie. Aucune intervention majeure n’avait été entreprise sur cette œuvre depuis 40 ans. Quelques accidents survenus tôt dans son histoire et le passage du temps rendaient cependant nécessaire une restauration. Celle-ci a été rendue possible grâce à un mécénat des Friends of Florence. L’œuvre restaurée est présentée dans l’exposition phare de ce printemps 2023, « Manet/Degas ».


Téléchargez la transcription écrite (PDF | 540 Ko)

 

Le Portrait de famille présentait quatre grandes déchirures survenues très tôt dans son histoire, restaurées à l’aide de pièces de rentoilage au revers et de mastics. Avec le temps, ces restaurations anciennes étaient devenues saillantes et causaient même des problèmes de soulèvements. Un vernis irrégulier avait par ailleurs engendré une perte de définition des figures et des motifs, des nuances, des plans et de la profondeur de la composition. Rentoilé avant 1918, restauré en 1984, le tableau n’avait connu aucune intervention majeure depuis presque quatre décennies. Cette restauration a aussi été l’occasion de faire le point sur cette œuvre essentielle. Elle a été précédée de recherches documentaires approfondies sur son histoire matérielle du vivant de l’artiste, jusqu’à son entrée dans les collections nationales en 1918. L'étude des dessins et études préparatoires au tableau a enfin permis de mieux comprendre les différentes phases d’élaboration de la composition, ses ajouts et ses modifications successives.

Des découvertes grâce à l'imagerie scientifique

Parallèlement, l’œuvre a été confiée au Centre de recherche et de restauration des musées de France (C2RMF) pour des analyses approfondie grâce à l'imagerie scientifique. Les interventions antérieures sur le tableau ont été étudiées, de même que le support et la couche picturale. Une campagne d’imagerie a été effectuée : radiographie complète du tableau, réflectographie infrarouge, photographie infrarouge en fausses couleurs, photographie de nombreux détails en lumière directe… Ces éléments ont permis de clarifier la chronologie des interventions sur le tableau. Ainsi la radiographie de l’œuvre a confirmé la présence de nombreux repentirs, tandis que la réflectographie infrarouge a révélé la trace de dessins préparatoires passant au-dessus des mastics de restauration. Ces dessins démontrent l’intervention de l’artiste sur le tableau déjà déchiré et prouvent son implication dans sa restauration. En outre la découverte, sur le châssis, de la marque du restaurateur Momper, actif à Paris entre 1843 et 1888, laisse supposer que ce dernier fut l’auteur des opérations anciennes de rentoilage et de masticage. Enfin, des pointés de fluorescence X ont permis une meilleure caractérisation de la palette du peintre, ainsi qu’une connaissance plus fine de ses pratiques artistiques dans cette phase de sa carrière.

Une œuvre plus lisible et plus stable

L'étude préalable à la restauration et les premiers tests de nettoyage de vernis avaient démontré que l’œuvre était encrassée. Les restauratrices ont donc procédé à un nettoyage de ces vernis, révélant toute la subtilité de la matière picturale, et restituant au tableau sa luminosité, la fraîcheur et la justesse de ses couleurs. Le travail sur le support – incluant le retrait des toiles de bordage - a quant à lui révélé sur les bords de l’œuvre la présence de journaux anciens utilisés lors de son rentoilage. Le déchiffrage de ces fragments de journaux a permis de dater le rentoilage de l’œuvre aux alentours de 1885, autre avancée importante dans la connaissance de son histoire matérielle. Ces recherches et interventions sur le Portrait de famille améliorent de manière significative à la fois la stabilité, la connaissance et la lecture de ce chef-d’œuvre. Celui-ci sera présenté aux côtés du Balcon de Manet dans l’exposition « Manet/Degas » présentée jusqu’au 29 juillet 2023.

Images
Edgar Degas
Portrait de famille, entre 1858 et 1869
Musée d'Orsay
Achat, 1918
© GrandPalaisRmn (musée d'Orsay) / Hervé Lewandowski
Voir la notice de l'œuvre