Musée d'Orsay: Dessins d'architecture et arts graphiques

Dessins d'architecture et arts graphiques

Ruptures

Accrochage "Ruptures"© Musée d'Orsay / Sophie Crépy
Accrochage de dessins d'architecture - Salle 41
Jusqu'au 15 mars 2020.


Le besoin ou l’envie de rompre les codes de la représentation se fait ressentir dans l’architecture à des époques charnières plus que par l’intermédiaire d’une personnalité.
Les années précédant le centenaire de la Révolution française sont propices à des dessins d’imagination ou de fantaisie appliqués.

Tandis qu’Ernest Lheureux se lance dans un projet de mémorial prenant ses sources dans l’universalité des formes archaïques, Charles Chipiez fait aboutir une décennie de réflexions archéologiques autour de l’Assyrie.
Nouvelles formes et nouvelles couleurs seront les outils d’Henri Mayeux pour inventer des architectures dont on ne sait plus si elles relèvent de l’Orient, de l’Occident ou de l’imagination personnelle.

Ce défi du différent pour traiter du "Beau" sera relevé par Henry Provensal dans son ouvrage L’art de demain, vers l’harmonie intégrale (1904) après quelques essais graphiques.
Parallèlement pointent les prémices de l’Art nouveau dans l’attrait du gothique comme chez Arthur Robertson ou Eugène Grasset.