Musée d'Orsay: William Henry Fox Talbot Objets de porcelaine

William Henry Fox Talbot
Objets de porcelaine

Objets de porcelaines sur des étagères
William Henry Fox Talbot (1800-1877)
Objets de porcelaines sur des étagères
Vers 1844
Epreuve sur papier salé d'après un négatif sur papier
H. 13,9 ; L. 18 cm
© RMN-Grand Palais (Musée d'Orsay) / Michèle Bellot

Objets de porcelaine sur des étagères


L'homme de sciences de Lacock Abbey, membre de la Royal Society, est le concepteur de ce qui va constituer la spécificité technique de la photographie : le procédé négatif-positif qu'il nomme "calotype" (pour le négatif), et pour lequel il dépose un brevet en 1841. Pratiqué en Grande-Bretagne, notamment par Hill et Adamson, le calotype essaimera tout particulièrement en France entre 1843 et 1860.

Talbot publie The Pencil of Nature (Le Crayon de la nature), un projet éditorial consistant à mettre en valeur les possibilités nouvelles offertes par la photographie, diffusé entre 1844 et 1846 en six fascicules.

L'ouvrage est composé d'un texte introductif suivi de vingt-quatre photographies accompagnées d'un propos relatif à l'intérêt de l'application de la photographie pour tel ou tel usage. Ainsi, Photogenic Drawings (Dessins photogéniques), vues d'architecture, vues urbaines, oeuvres d'art et collections d'objets, mais aussi natures mortes et scènes de genre, se succèdent dans ces pages.

Le portrait, apanage des daguerréotypistes, n'est pas représenté. Pour cette planche numéro III du premier fascicule de l'album, il s'est attaché à disposer avec minutie une collection de porcelaines sur des étagères : Talbot insiste sur la capacité spécifique de la photographie à restituer en une prise de vue un tel agencement d'objets disparates, et mentionne une fonction juridique possible de la photographie ("Le muet témoignage de l'image").




Augmenter la taille du texte Réduire la taille du texte Envoyer à un ami Imprimer
Facebook
TwitterInstagramYouTube