Musée d'Orsay: Tony Robert-Fleury Le dernier jour de Corinthe

Tony Robert-Fleury
Le dernier jour de Corinthe

Le dernier jour de Corinthe
Tony Robert-Fleury (1837-1911)
Le dernier jour de Corinthe
Avant 1870
Huile sur toile
H. 400 ; L. 600 cm
© RMN-Grand Palais (Musée d'Orsay) / Hervé Lewandowski

Le dernier jour de Corinthe


En 146 avant J.-C., la cité grecque de Corinthe tombe aux mains de Rome. Robert-Fleury figure le moment où l’armée romaine entre dans la ville mise à sac.
Les femmes de Corinthe, redoutant le sort qui leur est réservé, se réfugient au pied de la statue d’Athéna.

Le travail du jeune artiste, qui mit trois ans pour achever son tableau de vingt-quatre mètres carrés, est récompensé au Salon par une médaille d’honneur. La critique se montre néanmoins sévère à l’égard de la toile : "On regarde, on admire, on n’est pas empoigné" (C. Lemonnier).


Augmenter la taille du texte Réduire la taille du texte Envoyer à un ami Imprimer
Facebook
TwitterInstagramYouTube