Musée d'Orsay: Bases de données

Bases de données

Inventaire informatisé des collections du département des arts graphiques du Louvre

L'inventaire informatisé du département des Arts graphiques du musée du Louvre décrit et reproduit les dessins, cartons, pastels et miniatures inscrits sur les inventaires manuscrits du Cabinet des dessins du musée du Louvre et du musée d'Orsay. Il comporte également un certain nombre des dessins de la collection Edmond de Rothschild, le fonds des dessins récupérés en Allemagne et attribués aux Musées nationaux par l'Office des Biens privés, le fonds des peintures sur papier et miniatures déposées par le département des Peintures dans d'autres institutions, le fonds des autographes du Cabinet des dessins.

Base des manuscrits de la Bibliothèque centrale des musées nationaux

La Bibliothèque centrale des musées nationaux conserve un important fonds de manuscrits. Il peut s'agir d'archives de conservateurs ou d'archéologues mais aussi de lettres d'artistes. Pour le XIXe siècle, on y trouve également des informations sur les salons et le marché de l'art. Plusieurs fonds de manuscrits acquis par le musée d'Orsay sont physiquement conservés à la Bibliothèque centrale des musées nationaux.

Catalogue collectif des bibliothèques des musées nationaux

Ce catalogue collectif regroupe les références bibliographiques (monographies, catalogues de musées, d'expositions, de salons, de ventes, collections de périodiques, cédéroms…) des 23 bibliothèques de musées nationaux dont celle du musée d’Orsay et de la bibliothèque centrale des musées nationaux.

Salons et expositions de groupe 1673-1914

La base Salons a pour objectif de rendre accessible et interrogeable le contenu textuel des livrets de Salons artistiques parisiens (Salons des Artistes français, Société nationale des Beaux-Arts, Salon d’Automne…), de régions, ainsi que des principales expositions de groupes (expositions impressionnistes, Rose-Croix…) entre 1673 et 1914. Il est ainsi possible d'effectuer des requêtes portant sur les artistes comme les oeuvres exposées : adresse, professeurs, lieux de naissance, titre, matériaux, iconographie, propriétaire…

A nos Grands Hommes

Le site internet A nos grands hommes est consacrée à la statuaire publique de la Renaissance à 1945, et recense 8 000 statues, groupes, bustes, reliefs rendant hommage à un homme, un événement, une idée, commémorant les morts des guerres ou décorant les parcs et les jardins.

A nos grands hommes s'est d'abord élaboré à partir de la collection de 25 000 cartes postales anciennes de sculptures de France Debuisson. De multiples ressources l'ont ensuite enrichi : le répertoire est le fruit d'une collaboration de 30 ans entre France Debuisson et le musée d'Orsay. Il a bénéficié du concours du ministère de la Culture (Service des musées de France), de l'Institut national d'histoire de l'art (INHA), de l'Ecole du Louvre et du Labex "les passés dans le présent" Université Paris-Nanterre) et du ministère de l'Education nationale.

Les oeuvres sont réparties dans toute la France. Grâce aux informations collectées, le monument prend sa place dans l'histoire de la ville et de la société française ; il est de nos jours un élément du patrimoine de proximité. Le recensement continue, et les apports des utilisateurs sont les bienvenus : dans toutes les communes de France, historiens ou curieux se préoccupent de leur patrimoine et pourront ainsi contribuer à sa diffusion.

Répertoire des sculptures polychromes (1848-1916) dans les collections publiques françaises

Premier site internet consacré à la sculpture polychrome, ce répertoire en ligne recense les oeuvres en matériaux composites et / ou peintes, créées entre 1848 et 1916, période d'étude du musée d'Orsay, conservées dans les collections publiques françaises.

Depuis son ouverture, le musée d'Orsay a remis en lumière l'importance de la sculpture polychrome à travers des expositions consacrées à différents artistes emblématiques de son utilisation, comme Charles Cordier (2004), Honoré Daumier (2005) ou Jean-Léon Gérôme (2010).

En 2018, l'exposition En couleurs, la sculpture polychrome en France 1850-1910, a permis de replacer le sujet dans un contexte large, remontant à l'Antiquité, et d'en explorer les différentes facettes au XIXe siècle. Un vaste travail de recensement avait alors permis de publier un répertoire de la sculpture polychrome dans les collections publiques françaises. Ce répertoire a été rendu possible grâce aux ressources de la documentation du musée d'Orsay, qui constituent la principale source d'information au monde sur la statuaire du XIXe siècle. Il a ensuite été enrichi par des recherches dans des publications, catalogues de collections et bases de données d'oeuvres des différentes institutions détentrices de sculptures polychromes. Une enquête rigoureuse auprès de la centaine de musées ainsi identifiés a enfin permis de préciser et enrichir encore le corpus, qui compte aujourd'hui plus d'un millier de sculptures.

Prolongement de cette publication, ce site illustré et enrichi permet de disposer d'un outil de recherche unique sur les sculptures polychromes, l'histoire des collections de musée et l'histoire du goût. Il met en valeur un aspect spectaculaire et encore mal connu de la sculpture du XIXe siècle. Ce travail d'enrichissement toujours en cours est résolument collaboratif et un formulaire de contact permet de signaler de nouvelles oeuvres.

Augmenter la taille du texte Réduire la taille du texte Imprimer
Facebook
TwitterInstagramYouTube