Musée d'Orsay: Degas à l'Opéra

Degas à l'Opéra

1

2

3

4

5

6

7

8

9

10

11

Künstler: Degas, Edgar,1834-1917
 Titel: Musiciens à l'Orchestre. 1872
 Technik: Ã?l auf Leinwand
 MaÃ?e: 69 x 49 cm
 Standort: Städtische Galerie, Städel Museum, Frankfurt a.M.
Edgar DegasMusiciens à l'orchestre© Städel Museum - ARTOTHEK

Degas à l'Opéra

Dès les années 1860, et jusqu'à ses oeuvres ultimes, après 1900, Degas fait de l'Opéra le point central de ses travaux. Il en explore les divers espaces et s'attache à ceux qui les peuplent, danseuses, chanteurs, musiciens, spectateurs, abonnés hantant les coulisses.
S'il traite parfois d'autres sujets, l'Opéra est continûment présent.

Cet univers clos, qui n'offre à travers les fenêtres voilées ou aveuglantes des salles de danse que de rares échappées vers l'extérieur, est un microcosme aux infinies possibilités.

Il permet toutes les expérimentations et irradie vers l'ensemble de son oeuvre : multiplicité des points de vue suscitant des cadrages inusités, diversité des éclairages, opposition entre la fosse obscure et le théâtre illuminé, étude du mouvement et de la vérité du geste, rapprochement aberrant des corps en "belles grappes", que Degas apprécie tant.
L'Opéra devient un laboratoire où la diversité des sujets entraîne la recherche du médium le plus approprié à les traduire, peinture, pastel, dessin, sculpture, gravure, monotype...

L'Opéra est pour l'artiste une source inépuisable de motifs constamment disponibles. Mais ce temple du factice et de l'illusion est aussi un exact équivalent de son art comme le rapporte Paul Valéry : "Il disait toujours que l'art est une convention, que le mot Art implique la notion d'artifice" ; et Degas, plus abrupt : "On voit comme on veut voir ; c'est faux ; cette fausseté constitue l'art".

Degas récuse le "sur le vif", et c'est à l'atelier, filtrée par le souvenir, enrichie par l'imagination, que s'opère cette transmutation. Aussi son Opéra, sous l'apparence du réel, n'est-il jamais exact : ses orchestres, ses vues de la salle, de la scène, des coulisses, ses classes et examens de danse sont des fantasmagories. A l'atelier Degas fait son Opéra. Là s'élabore cet oeuvre ouvert que, toujours insatisfait, il abandonne, revoit, reprend, "hanté par la haute idée non pas de ce que l'on fait mais de ce que l'on pourra faire un jour".

1

2

3

4

5

6

7

8

9

10

11


Augmenter la taille du texte Réduire la taille du texte Imprimer
Facebook
TwitterInstagramYouTube