Musée d'Orsay: Le modèle noir de Géricault à Matisse

Le modèle noir de Géricault à Matisse

1

2

3

4

5

6

7

8

9

10

3760127 Le Dompteur Noir - poster for the Folies-Bergère by Cheret, Jules (1836-1932) (after); (add.info.: Le Dompteur Noir-after poster for the Folies-Bergère by Jules Chéret. 19th century. Advertising show with Delomico, a lion tamer (in French \'belluaire\', lit. \'gladiator\') and lions and tigers. Showing a tiger jumping through a effervescent hoop. Théatre des Folies-Bergère, cabaret theatre/music hall in Paris/ France. Printed by J. Cheret, Paris.
 Dictionnaire Historique et Pittoresque Du Théatre et Des Arts Qui S\'Y Rattachent. Published by Librairie de Firmin-Didot et Cie, Paris, 1885. P. 301
 Artist: Jules Chéret 1836-1932); Lebrecht Music Arts; French,  it is possible that some works by this artist may be protected by third party rights in some territories.
Jules ChéretDelmonico, le dompteur noir. Fantaisies Oller, Music-hall© Bibliothèque nationale de France, Paris

La "Force noire"

La Première Guerre mondiale mobilise de nombreux soldats noirs. Dès l'automne 1914, les tirailleurs sénégalais, corps d'armée issu des troupes coloniales, prennent part au conflit. Après une période d'adaptation, ils participent à la plupart des grandes offensives, dont la bataille de Verdun et celle du Chemin des Dames.

A l'inverse de l'Allemagne qui les figure en combattants cannibales employés de façon déloyale par l'ennemi, la France s'éloigne de l'iconographie coloniale du Sauvage et s'efforce d'en diffuser une image de soldat loyal et courageux, qui donne lieu au célèbre personnage rieur des publicités Banania, dénoncé dans les années 1930 par les militants de la Négritude.

A partir de l'entrée en guerre des Etats-Unis en 1917, des contingents de soldats noirs-américains rejoignent les tranchées apportant avec eux une musique nouvelle, le jazz. En 1918, le fameux orchestre du régiment des "Harlem Hellfighters" dirigé par James Reese Europe électrise les foules. Cette présence nouvelle d'une communauté noire transforme le Paris des années 1920, perçu comme un refuge cosmopolite pour ceux qui fuient la ségrégation raciale.
Le monde du spectacle est revivifié par des artistes venant des Etats-Unis ou des Antilles - la danseuse Joséphine Baker étant la plus célèbre. Plusieurs lieux, films ou revues célèbrent les performances des artistes noirs.

1

2

3

4

5

6

7

8

9

10


Augmenter la taille du texte Réduire la taille du texte Imprimer
Facebook
TwitterInstagramYouTube