Musée d'Orsay: James Tissot (1836-1902), l'ambigu moderne

James Tissot (1836-1902), l'ambigu moderne

1

2

3

4

5

6

7

8

9

10

Tissot, artiste prodigue ?

James TissotL'enfant prodigue : Le départ© RMN-Grand Palais / Gérard Blot
L'intérêt de Tissot pour l'occultisme se double aussi d'un renouveau de sa foi catholique. Quelques mois après l'apparition de Kathleen, il fait l'expérience d'une autre vision, celle du Christ, en l'église Saint-Sulpice.
Cet événement le convainc d'abandonner les sujets modernes pour se consacrer à l'illustration de l'Evangile. Ce choix coïncide avec l'échec du cycle "La Femme à Paris" présenté au public à Paris et à Londres en 1885-1886.

Son ambition est de rétablir la vérité du récit biblique dans un monde chrétien dont l'imagination est "faussée par les fantaisies des peintres".
Pour ce faire, l'artiste voyage en Terre sainte, en 1886-1887, en 1888-1889 et en 1896 ; il s'y documente et s'imprègne des lieux où il pense retrouver l'authentique témoignage des Ecritures.

Cette quête d'un Jésus historique, proche du projet d'Ernest Renan dans La Vie de Jésus (1863), s'accompagne chez Tissot d'un goût pour les iconographies surnaturelles et une dimension apologétique et mystique originale. Sa quête d'authenticité est en effet au service de la foi, et les images qu'il peint sont la traduction de ses "visions".

Tissot James (dit), Jacques Joseph (1836-1902). Etats-Unis, New-York (NY), The Jewish Museum. X1952-214.
James TissotL'Arche de l'Alliance traverse le Jourdain© The Jewish Museum, New York, Dist. RMN-Grand Palais / image The Jewish Museum, New York
La présentation de 270 aquarelles (sur un total de 365) au Salon de 1894 connaît un immense succès.
Publié par la maison Mame en 1896 sous le titre La Vie de Notre Seigneur Jésus-Christ, l'ouvrage est un best-seller et considéré comme l'un des plus beaux livres du siècle.

Après avoir accompagné ses illustrations lors d'une triomphale exposition itinérante en Amérique du Nord, Tissot se lance dans l'illustration de l'Ancien Testament.
L'artiste meurt dans sa propriété de Buillon en 1902, à l'âge de soixante-cinq ans, avant d'avoir pu terminer ce travail.

1

2

3

4

5

6

7

8

9

10


Augmenter la taille du texte Réduire la taille du texte Imprimer
Facebook
TwitterInstagramYouTube