Musée d'Orsay: Léon Spilliaert (1881-1946). Lumière et solitude

Léon Spilliaert (1881-1946). Lumière et solitude

Léon Spilliaert (1881-1946)
 Portrait de l'artiste par lui-même
 1903
 Crayon graphite, encre noire et encre brune à la plume et au pinceau
 H. 27,4 ; L. 27,2 cm
 Paris, musée d'Orsay, conservé au département des Arts Graphiques du musée du Louvre
Léon SpilliaertPortrait de l'artiste par lui-même© RMN-Grand Palais (Musée d'Orsay) / Thierry Le Mage
Léon Spilliaert est l'homme des solitudes inquiétantes, des perspectives infinies. Entre interrogations métaphysiques et culture flamande, il surprend, déroute par des oeuvres inclassables, inventant un symbolisme de la nuit intérieure qui marquera l'art belge.

Il se nourrit des oeuvres picturales d'Odilon Redon ou James Ensor mais aussi des écrits d'Emile Verhaeren et Maurice Maeterlinck. Toutefois, s'il subit l'influence du symbolisme fin de siècle, son oeuvre s'étend au-delà. Ses visages hallucinés flirtent avec l'expressionnisme ; ses paysages épurés semblent annoncer le minimalisme.

L'exposition, la première en France depuis près de 40 ans, se concentrera sur les années 1896 à 1919, les plus intenses de Spilliaert, et présentera ses oeuvres les plus radicales.

Commissaires

Leïla Jarbouai, conservatrice arts graphiques au musée d'Orsay
Anne Adriaens-Pannier, attachée scientifique aux Musées royaux des beaux-arts de Bruxelles


Exposition organisée par les musées d’Orsay et de l’Orangerie, Paris, et la Royal Academy, Londres.

Exposition présentée à la Royal Academy, du 19 février au 25 mai 2020

Tous mécènes! Entreprises, particuliers, soutenez cette exposition en un clic.

15 juin - 13 septembre 2020
Musée d'Orsay

Augmenter la taille du texte Réduire la taille du texte Envoyer à un ami Imprimer
Facebook
TwitterInstagramYouTube