Musée d'Orsay: Whistler (1834-1903)

Whistler (1834-1903)

Tableau
James Abbott McNeill WhistlerVariations en violet et vert© RMN-Grand Palais (Musée d'Orsay) / Thierry Le Mage
Le peintre américain James McNeill Whistler comptait parmi ses proches Baudelaire, Champfleury, Courbet, Manet, Fantin-Latour. Il exposa à Paris au Salon des Refusés en 1863, La Fille blanche qui fut presque autant remarquée que le Déjeuner sur l'herbe de Manet.

Admirateur de l'art japonais, il réalisa également un merveilleux ensemble de "Nocturnes" qui s'inspire librement des estampes d'Hiroshige avec un goût prononcé pour le caractère décoratif et la mise en scène.


L'exposition qui s'est tenue au musée d'Orsay a présenté une série de portraits en pied dont la célèbre Mère de l'artiste ou celui de Théodore Duret, défenseur des impressionnistes et futur biographe de Whistler. L'autre aspect de son art est le paysage, avec une prédilection pour les effets d'eau et de ciel, en particulier sur la Tamise à Londres. Il s'y révèle le maître de l'allusion poétique, que ce soit en peinture, en gravure ou au pastel.


En 1877, lors d'une exposition à la Grosvenor Gallery de Londres, John Ruskin publie un article infâmant sur l'artiste qui avait exigé deux cents guinées pour un paysage, The Falling rocket ; le célèbre critique d'art avait comparé ce tableau à "un pot de peinture jeté à la face du public".


Au moment où les impressionnistes sont incompris en France, Whistler est la risée du public anglais, à l'exception de quelques amateurs. La consécration ne vint qu'à la fin de sa vie, notamment auprès des Américains : de nombreux prêts proviennent des collections publiques d'outre-Atlantique.

Commissaires de l'exposition

Nicolai Cikovsky, Jr, conservateur des peintures françaises et américaines à la National Gallery of Art (Washington), Richard Dorment, écrivain et critique, Geneviève Lacambre, conservateur général au musée d'Orsay et Margaret F. MacDonald, chercheur au centre d'étude sur Whistler à l'université de Glasgow

Cette exposition a également été présentée à la Tate Gallery (Londres) du 13 octobre 1994 au 8 janvier 1995 et à la National Gallery of Art (Washington) du 28 mai au 20 août 1995

Publication

Catalogue d'exposition
Whistler, 1834-1903
Réunion des musées nationaux

6 février - 30 avril 1995
Musée d'Orsay

Augmenter la taille du texte Réduire la taille du texte Envoyer à un ami Imprimer
Facebook
TwitterInstagramGoogle+YouTubeDailymotion