Musée d'Orsay: Voix baudelairiennes

Voix baudelairiennes

Pour célébrer le deux-centième anniversaire de la naissance de Charles Baudelaire, grand poète du XIXe siècle, le musée d'Orsay invite des figures de la création et de la pensée contemporaine à lire, chaque semaine, un de ses textes de leur choix.

Félix NadarCharles Baudelaire au fauteuil© Musée d'Orsay, dist. RMN-Grand Palais / Patrice Schmidt
Dans la continuité de sa programmation numérique– Une œuvre, un regard, résidence de Jean-Philippe Delhomme, Une semaine à Orsay, ORSAY Live, Mondes numériques d'Orsay -, et en célébration du deux-centième anniversaire de la naissance de Charles Baudelaire le 9 avril 2021, le musée d'Orsay annonce un nouveau programme sur ses plateformes digitales, Voix baudelairiennes.

Chaque semaine pendant un an, à partir du 9 avril 2021, une figure de la création et de la pensée contemporaine, philosophe, artiste, acteur, actrice, cinéaste, modèle, poète, écrivain, musicien, lira un extrait de Baudelaire de son choix, dans la langue de son choix. Parmi les premières participations, Abd Al Malik, Etel Adnan, Kwame Anthony Appiah, Rachida Brakni, Carla Bruni, Naomi Campbell, Patrick Chamoiseau, Rana Dasgupta, Simone Fattal, Jeff Koons, Michèle Lamy, Elizabeth Peyton… Ces vidéos sont des carte-blanches, et chacune est réalisée par chaque lecteur, libre de créer les effets qu'il souhaite. Les plateformes numériques du musée d'Orsay s’ouvrent donc ainsi, pour la première fois, à des contributions diverses de créatrices et créateurs du monde entier qui rendent hommage au poète et font entendre son texte dans leur langue.

Charles Baudelaire a transformé la poésie de langue française, et la conception de l'art : son évocation de la naissance de la photographie a notamment fait école. A certains égards, il incarne le dix-neuvième siècle présenté au musée d'Orsay : faisant entrer la créolité dans la poésie, passionné par un Orient non-orientaliste, soucieux d'un classicisme qui s'éloignait, ouvrant une modernité qui l'effrayait en même temps qu'elle le fascinait.

Présent dans les collections du musée, de la peinture à la photographie, il manifeste les tensions de la période couverte par le musée d'Orsay : le souci de "peindre la vie moderne", et en même temps de traiter d'un présent mis en crise par la photographie. Ce grand poète français, "contemporain capital" qui fut proche de Manet, célébra Wagner, et donna naissance à tout un pan de la poésie moderne, exerce un impact considérable, encore aujourd'hui, sur la création contemporaine, au travers du monde.

Il apparaissait naturel au musée d'Orsay de le célébrer au travers d'une programmation multiple, traversant les différents aspects de la vie du musée, et commençant, dans la période actuelle, par le numérique. Les Voix baudelairiennes ouvrent donc le programme de L'année Baudelaire, qui sera révélée après la réouverture du musée.

Voix baudelairiennes est un programme conçu par Donatien Grau, conseiller de la Présidence pour les programmes contemporains, responsable au musée de l'Année Baudelaire.

 

Augmenter la taille du texte Réduire la taille du texte Imprimer
Facebook
TwitterInstagramYouTube