1889 : la Tour Eiffel et l'Exposition universelle

Type
Exposition
-
Du 16 mai au 15 août 1989
Auguste Lepère-La galerie des machines en construction
Auguste Lepère
La galerie des machines en construction, 1889
©RMN-Grand Palais (Musée d'Orsay) / DR/DR

Tour Eiffel, bruissant palais des machines des dernières découvertes de l'Industrie que l'on visite à l'aide d'immenses ponts roulants, grands palais bleus du Champ-de-Mars abritant les créations artistiques et celles des manufactures de luxe, pavillons étrangers polychromes et divers, expositions exotiques et pittoresques des colonies françaises, attractions, restaurants remplis d'une foule à la fois éblouie et moqueuse... C'est toute une ville éphémère, chaotique, chatoyante, exubérante, qui se confronte à la ville haussmannienne, modèle de raison et d'uniformité. Tout l'esprit encyclopédique du XIXe siècle y est présent ; Charles Garnier, l'architecte de l'Opéra dresse une "Histoire de l'Habitation Humaine" depuis l'âge préhistorique jusqu'à la Renaissance, construisant trente-deux maisons au pied de la Tour...
Le grand débat de cette fin de siècle portait sur l'architecture métallique : vilipendée ou portée aux nues, elle fut au centre de tous les débats, alimenta les querelles entre ingénieurs et architectes, et se trouve par là-même au coeur de l'exposition du musée d'Orsay.

Commissariat

  • Caroline Mathieu, conservateur au musée d'Orsay