Arnold Böcklin (1827-1901) un visionnaire moderne

Type
Exposition
-
Du 23 octobre 2001 au 13 janvier 2002

/DR

Artiste majeur de la fin du XIXe siècle, Arnold Böcklin est méconnu en France et cette exposition est la première rétrospective qui lui soit enfin consacrée.
L'Île des morts, icône saisissante qui l'a rendu célèbre, maintes fois réinterprétée, est sans doute son chef d'oeuvre. Cette toile essentielle, dont il fait cinq variantes entre 1880 et 1886, permet d'accéder à son univers visionnaire et mélancolique.
Redécouvert dans les années 1920 par les peintres surréalistes - Giorgio De Chirico et Max Ernst en particulier- ils les a fortement inspirés par sa vision fantastique et iconoclaste de la mythologie. Naïades, nymphes ou centaures hantent ses tableaux au même titre que les visions issues de récits médiévaux.
L'exposition s'inscrit dans la série de monographies que le musée d'Orsay organise depuis plusieurs années pour faire redécouvrir des artistes étrangers, tels Whistler, Menzel ou Burne-Jones. Concernant Böcklin, ce renouveau d'intérêt est particulièrement opportun, l'année du centenaire de sa mort, pour faire une réévaluation de son oeuvre et le resituer dans l'histoire de l'art moderne.

Plus d'information

Cliquer ici

Commissariat

  • Katharina Schmidt, conservateur au musée de Bâle, Christian Lenz, conservateur en chef à la Neue Pinakothek de Munich et Marie-Pierre Salé, conservateur au musée d'Orsay.
  • Cette exposition est organisée par l'Offentliche Kunstsammlung Basel Kunstmuseum, la Réunion des musées nationaux, le musée d'Orsay, les Bayerische Staatsgemäldesammlungen Neue Pinakothek, Munich.