Autoportraits du musée d'Orsay

Type
Exposition
-
Du 17 juin au 02 octobre 2016
Portrait de William Molard (entre 1893 et 1894), Gauguin, Paul
Paul Gauguin, Portrait de William Molard (entre 1893 et 1894)
musée d'Orsay
©RMN-Grand Palais (Musée d’Orsay) / Franck Raux
Chapeau
Dans le cadre de sa politique de présentation de ses collections sur l'ensemble du territoire, le musée d'Orsay s'est associé avec le musée des Beaux-Arts de Nancy et le musée des Beaux-Arts de Quimper pour explorer ses collections autour du thème de l'autoportrait. C'est à un nouveau regard sur des tableaux très célèbres, et à une redécouverte de toiles moins exposées, qu'invite cette exposition exceptionnelle.
Paul Gauguin-Portrait de l'artiste
Paul Gauguin
Portrait de l'artiste, 1893-1894
©RMN-Grand Palais (Musée d'Orsay) / Hervé Lewandowski/DR

Exercice d'introspection, l'autoportrait met en jeu depuis la Renaissance la vision de l'artiste par lui-même dans le contexte de création artistique de son époque. Au-delà du reflet de sa propre image, le peintre s'interroge sur son art et sa place dans la société. Au XIXe siècle, période de bouleversements esthétiques et de rejet de l'académisme, l'autoportrait fait parfois office de manifeste d'une manière de peindre, de positionnement à l'égard d'une certaine tradition. Certains comme Courbet mettent en avant l'image de l'artiste dans son atelier et revendiquent par ce biais la reconnaissance de leur œuvre. D'autres, comme Carpeaux, Redon, Gauguin ou Cézanne mêlent subtilement quête picturale et observation psychologique. À des jeux de mise en scène, de travestissement parfois, succèdent de véritables introspections dont la profondeur trouve un aboutissement dans la démarche de Van Gogh qui livre à travers les représentations successives de lui-même un véritable récit autobiographique.
Grâce à un parti-pris didactique, laissant toute sa place à la surprise et au plaisir, cette exposition révèle la diversité des courants qui remettent en cause ou renouvellent la tradition de la peinture au XIXe siècle créant dans une suite d'avant-gardes successives le contexte d'émergence de la peinture moderne des premières années du XXe siècle.

Commissariat

 

  • Xavier Rey, conservateur du patrimoine, directeur des collections du musée d'Orsay
  • Charles Villeneuve de Janti, conservateur du patrimoine, directeur du musée des Beaux-Arts de Nancy
  • Guillaume Ambroise, conservateur en chef du patrimoine, directeur du musée des Beaux-Arts de Quimper