Carpeaux : dessins des collections du musée de Valenciennes

Type
Exposition
-
Du 24 septembre 1991 au 18 février 1992
Jean-Baptiste Carpeaux-Tête de faune d'après Michel-Ange
Jean-Baptiste Carpeaux
Tête de faune d'après Michel-Ange, vers 1858-1860
©Musée des Beaux-Arts de Valenciennes/DR

La ville de Valenciennes réservait un accueil triomphal aux enfants du pays en possession du prix de Rome. Ce climat porta ses fruits: neuf lauréats honorèrent la ville, de Watteau à Carpeaux, en 1854.
A la veille de sa mort en 1875, Jean-Baptiste Carpeaux, alors âgé de quarante-sept ans, déclarait : "Je lègue au musée de Valenciennes, ma ville natale, tous les modèles en plâtre, les dessins de mes oeuvres et la collection de croquis que j'ai exécutés à Rome et partout où j'ai voyagé." Enrichi de dons et d'achats, ce fonds Carpeaux est aujourd'hui le plus important après celui du musée d'Orsay.
En cours de rénovation pour sa réouverture en 1993, le musée des Beaux-arts de Valenciennes a prêté généreusement deux séries de dessins, successivement exposées dans cette salle. La première série était consacrée aux sculptures dont certaines furent exposées à cette occasion ; la seconde était davantage liée à son activité de peintre, tournant autour de sujets mythologiques, religieux et historiques.

Commissariat

  • Laure de Margerie, documentaliste au musée d'Orsay