Charles Garnier (1825-1898), architecte de l'Opéra

Type
Exposition
-
Du 13 mars au 10 juin 1990
Paul Baudry-Charles Garnier
Paul Baudry
Charles Garnier, 1868
©RMN-Grand Palais (musée d'Orsay) / Franck Raux/DR

Né rue Mouffetard, à Paris, dans une famille de modestes artisans, Charles Garnier entra à l'école des Beaux-arts et obtint le premier prix de Rome en 1848. Découvrant alors l'Italie, la Grèce et la Turquie, il affirme définitivement sa vocation : "Il n'y a pas à choisir entre les arts, il faut être le bon Dieu ou architecte".
En 1860, alors jeune inconnu de 35 ans, Charles Garnier devient le lauréat du concours de l'Opéra. La construction de l'Opéra valut à son architecte une immédiate célébrité. Elle dura quinze ans, période traversée par le désastre de la guerre de 1870, la chute du Second Empire et les soubresauts de la Commune.
L'Opéra sera inauguré le 5 janvier 1875 par le Maréchal de Mac Mahon.
Les pièces présentées dans l'exposition-dossier, dessins d'architecture, peintures, photographies du chantier, témoignent de l'unité de conception, de la générosité audacieuse et de la précision du travail de Charles Garnier et de l'équipe d'artistes qu'il avait réunis.
Partisan de l'oeuvre d'art unique, Garnier soumet et intègre à l'architecture les arts qui participent à la décoration du monument. Les lignes fonctionnelles de l'Opéra, la disposition classique des diverses parties qui le composent sont masquées par l'abondance des peintures, sculptures et stucatures, mais cette exubérance est totalement maîtrisée par l'architecte. Chef-d'oeuvre de l'art officiel du Second Empire, l'Opéra est une pièce maîtresse du nouveau Paris d'Haussmann et de Napoléon III.

Commissariat

  • Martine Kahane, attachée à la bibliothèque-musée de l'Opéra et Henri Loyrette, musée d'Orsay