Emile Verhaeren : un musée imaginaire

Type
Exposition
-
Du 21 mars au 14 juillet 1997
Théo Van Rysselberghe-Emile Verhaeren
Théo Van Rysselberghe
Emile Verhaeren, 1915
©RMN-Grand Palais (Musée d'Orsay) / Hervé Lewandowski/DR

Emile Verhaeren fit preuve dans ses nombreuses chroniques d'une inlassable activité critique en faveur des courants artistiques de son temps. Saluant la modernité en peinture, il approuva et défendit des formules esthétiques aussi différentes que celles de Claude Monet, Puvis de Chavannes ou Gustave Moreau.
Ce poète mena un combat passionné pour l'art et se révéla un des acteurs essentiels du dialogue franco-belge aussi bien en matière littéraire qu'artistique.
L'univers visionnaire du poète s'est exprimé dans un dialogue avec ses amis peintres et sculpteurs. Cette relation entre le texte et les oeuvres permet d'évoquer l'engagement de Verhaeren en faveur de James Ensor, Georges Seurat, Fernand Khnopff, Constantin Meunier, Auguste Rodin, Odilon Redon ou Théo Van Rysselberghe...

Commissariat

  • Marc Quaghebeur, commissaire au Livre et directeur des Archives au Musée de la Littérature de Bruxelles et Marie-Pierre Salé, conservateur au musée d'Orsay
  • Avec le soutien de la communauté française de Belqique.