Ferdinand Hodler (1853-1918)

Type
Exposition
-
Du 13 novembre 2007 au 03 février 2008
La pointe d'Andey, vallée de l'Arve (Haute-Savoie), Hodler, Ferdinand
Ferdinand Hodler, La pointe d'Andey, vallée de l'Arve (Haute-Savoie) (détail)
musée d'Orsay, en 1909, Acq, 1987
©Musée d’Orsay, Dist. RMN-Grand Palais / Patrice Schmidt
Ferdinand Hodler-La pointe d'Andey, vallée de l'Arve (Haute-Savoie)
Ferdinand Hodler
La pointe d'Andey, vallée de l'Arve (Haute-Savoie), 1909
©RMN-Grand Palais (Musée d'Orsay) / Gérard Blot/DR

De son vivant, Ferdinand Hodler fut considéré comme l'un des artistes les plus importants et comme l'un des chefs de file de la modernité. Né à Berne en 1853, il vit à Genève jusqu'à sa mort en 1918, mais il accomplit une carrière européenne, jalonnée de succès et de scandales. Il est membre des grandes Sécessions et voit son oeuvre saluée à Vienne, Berlin et Munich. Paris lui réserve un triomphe en 1891 à l'occasion de l'exposition de son tableau manifeste, La Nuit (Berne, Kunstmuseum), interdit d'exposition pour obscénité par la ville de Genève. Mais au même moment, Zürich, Genève, Iéna ou Francfort lui passent d'importantes commandes publiques. Elles sont autant d'occasions pour l'artiste d'expérimenter son goût pour une peinture simplifiée, monumentale et décorative. Hodler est aussi un portraitiste sans concession et un paysagiste hors pair.

Plus d'information

Cliquer ici

Commissariat

 

  • Serge Lemoine, président du musée d'Orsay
  • Sylvie Patry, conservateur au musée d'Orsay
  • En coproduction avec la RMN