Jean-Paul Laurens (1838-1921), peintre d'histoire

Type
Exposition
-
Du 07 octobre 1997 au 04 janvier 1998
Jean-Paul Laurens-L'excommunication de Robert le Pieux
Jean-Paul Laurens
L'excommunication de Robert le Pieux, 1875
©RMN-Grand Palais (Musée d'Orsay) / Hervé Lewandowski/DR

Jean-Paul Laurens (1838-1921), l'un des derniers représentants de la peinture d'histoire, connut une grande notoriété sous la IIIe République. Son oeuvre prolifique et diverse, le rôle qu'il joua dans les institutions artistiques de son temps le font apparaître comme l'archétype de l'artiste officiel.
Ses tableaux, dont certains connurent une large diffusion par le biais des dictionnaires et des manuels scolaires, reprennent des scènes de l'histoire médiévale et byzantine (L'Excommunication de Robert le Pieux, 1875), mais aussi des représentations plus contemporaines (Les derniers moments de Maximilien, 1882). Fervent républicain, anticlérical déclaré, Jean-Paul Laurens exprima dans sa peinture, au-delà de sa passion pour l'histoire, ses convictions personnelles, fustigeant par exemple les dérives du pouvoir politique héréditaire (Le Bas-Empire, Honorius, 1880) ou le fanatisme religieux (Sixte IV et Torquemada, 1882).
Son activité de décorateur fut considérable. Parmi ses contributions, il faut compter le Panthéon (Mort de sainte Geneviève ), le Capitole de Toulouse (salle des Illustres) et l'Hôtel de Ville de Paris (salon Lobau). Il fut également un illustrateur remarquable, notamment avec les dessins qu'il réalisa pour les "Récits des temps mérovingiens" d'Augustin Thierry.
Le réalisme qu'il insufflait dans ses créations s'alliait à une grande érudition, un sens exceptionnel de la mise en scène et une certaine liberté plastique, fort éloignée des moules conventionnels. Acteur important de la vie artistique de son temps, Jean-Paul Laurens tomba rapidement dans l'oubli après sa mort. L'exposition nous invitait à découvrir l'oeuvre de cet artiste qui illustra magnifiquement la célèbre formule de l'historien Jules Michelet : "L'histoire est une résurrection".

Commissariat

  • Laurence des Cars, conservateur au musée d'Orsay et Alain Daguerre de Hureaux, directeur du musée des Augustins de Toulouse