L'empire brésilien et ses photographes

Type
Collections de la Bibliothèque Nationale du Brésil et de l'Institut Moreira Salles
-
Du 14 juin au 04 septembre 2005
Anonyme-Dame dans une chaise à porteurs avec deux esclaves
Anonyme
Dame dans une chaise à porteurs avec deux esclaves, Bahia, vers 1860
©Instituto Moreira Salles/DR

Alors que les photographies prises en Egypte ou en Chine au XIXe siècle ont été largement diffusées, celles du Brésil sont quasiment inconnues du public français. Avec cette exposition, le musée d'Orsay dévoile la richesse des fonds de l'Institut Moreira Salles et de la Bibliothèque nationale du Brésil, constitués par la collection personnelle de l'empereur Dom Pedro II.
L'essor économique du Brésil au milieu du XIXe siècle, dont Rio de Janeiro offre le plus vivant exemple, suscite un afflux d'étrangers. Des photographes, français d'origine, comme Auguste Stahl et Marc Ferrez, ou allemands, comme Albert Frisch et Revert Klumb, sont alors fascinés par ces paysages du Nouveau Monde. Ainsi, le goût du pittoresque avec lequel sont reproduits vues de la baie de Rio, paysages et vie des esclaves est caractéristique de la photographie brésilienne du XIXe siècle.

Plus d'information

Cliquer ici

Commissariat

  • Françoise Heilbrun, conservateur en chef au musée d'Orsay, assistée de Lise Pannier de Belle Chasse
  • Pedro Corrêa do Lago, président de la Bibliothèque nationale du Brésil
  • Vik Muniz, artiste