Léon Spilliaert (1881-1946). Lumière et solitude

Type
Exposition
-
Du 13 octobre 2020 au 10 janvier 2021
Digue la nuit. Reflets de lumière, Spilliaert Léon (1881-1946) ,
Spilliaert Léon (1881-1946), Digue la nuit. Reflets de lumière
Paris, musée d'Orsay, conservé au musée du Louvre, Achat, 2011
©Musée d’Orsay, Dist.RMN-Grand Palais / Patrice Schmidt
Chapeau
Léon Spilliaert est l'homme des solitudes inquiétantes, des perspectives infinies. Entre interrogations métaphysiques et culture flamande, il surprend, déroute par des œuvres inclassables, inventant un symbolisme de la nuit intérieure qui marquera l'art belge.

Il se nourrit des œuvres picturales d'Odilon Redon ou James Ensor mais aussi des écrits d'Émile Verhaeren et Maurice Maeterlinck. Toutefois, s'il subit l'influence du symbolisme fin de siècle, son œuvre s'étend au-delà. Ses visages hallucinés flirtent avec l'expressionnisme ; ses paysages épurés semblent annoncer le minimalisme.

 

 

L'exposition, la première en France depuis près de 40 ans, se concentrera sur les années 1900 à 1919, les plus intenses de Spilliaert, et présentera ses œuvres les plus radicales.

 

 

Exposition organisée par les musées d’Orsay et de l’Orangerie, Paris, et la Royal Academy, Londres.

Affiche 40x60 de l’exposition « Léon Spilliaert (1881-1946). Lumière et solitude »
Affiche 40x60 de l’exposition « Léon Spilliaert (1881-1946). Lumière et solitude » / Frank Michta, Graphisme : C. Lakshmanan

Plus d'information

Cliquer ici

Documents

extraits du catalogue de l'exposition « Léon Spilliaert. Lumière et solitude. »
pdf, 5.62 Mo
Télécharger

Commissariat

  • Anne Adriaens-Pannier, conservatrice honoraire des Musées royaux des beaux-arts de Bruxelles
  • Leïla Jarbouai, conservatrice arts graphiques au musée d'Orsay
Partenaires ou Mécènes

Partenariats médias

Partenaire