Les Salons caricaturaux

Type
Exposition
-
Du 23 octobre 1990 au 20 janvier 1991

/DR

Les Salons caricaturaux sont des comptes rendus en images humoristiques des oeuvres, peintures ou sculptures, exposées au Salon officiel. Phénomène typiquement parisien, les Salons caricaturaux se développent considérablement sous le Second Empire et la IIIe République. A cette époque, la caricature se répandait au sein des périodiques illustrés, comiques ou sérieux. Le propos de cette exposition-dossier a été de situer le phénomène, dans le double contexte du Salon et de la presse au XIXe siècle.
Evénement social et artistique de tout premier ordre, la présentation officielle des oeuvres est entourée d'un véritable rituel, sacralisé ou moqué.
Elle donne l'occasion aux journalistes de la plume et du crayon d'évoquer régulièrement l'atmosphère du Salon et de ses moeurs.
Contrairement à ce que l'on pourrait croire, les charges ne sont pas uniquement destinées aux oeuvres à scandale mais, plus généralement, aux oeuvres à succès.
De même, toutes les tendances esthétiques sont visées par des humoristes et illustrateurs comme Bertall, Nadar, Cham ou Gill.
Critiques du sujet et de la forme, les caricatures accusent les traits saillants des oeuvres. Dans un autre registre, elles maltraitent les différents acteurs de la vie artistique : jury, public, critiques ou artistes.

Commissariat

  • Thierry Chabanne, professeur à l'école nationale supérieure des Arts décoratifs