Manet, Gauguin, Rodin...Chefs-d'oeuvre de la Ny Carlsberg Glyptotek de Copenhague

Type
Exposition
-
Du 12 octobre 1995 au 28 janvier 1996
Auguste Rodin-Le Baiser
Auguste Rodin
Le Baiser, 1884
©Musée d'Orsay, dist. RMN-Grand Palais / Patrice Schmidt/DR

Cette exposition a permis de confronter une partie de la prestigieuse collection danoise créée par la famille du brasseur Jacobsen, avec des oeuvres du musée d'Orsay et du musée Rodin. Des peintures de Cézanne, Courbet, Degas, Gauguin (une vingtaine), Manet, Monet, Sisley, Toulouse-Lautrec, Van Gogh... et des sculptures, dont le célèbre Baiser de Rodin, ont été prêtées par la Ny Carlsberg Glyptotek pendant ses travaux d'agrandissement.
Carl Jacobsen (1842-1914) était le fils du fondateur des brasseries Carlsberg.
Grâce à sa fortune, il put réunir de riches collections, essentiellement d'art antique, mais aussi d'art français et danois de son temps. Dans le domaine de l'art français, Jacobsen s'intéressa à la peinture académique, mais surtout à la sculpture. Afin d'acheter les meilleures sculptures françaises contemporaines, il se rendait au Salon parisien annuel et repérait d'emblée les pièces majeures. Il put acquérir très rapidement une large collection qu'il installa, avec les collections d'art antique, dans un musée en plein coeur de Copenhague, qu'il baptisa Ny Carlsberg Glyptotek (du grec "glyptotek" qui signifiait à l'origine, "collection de pierres gravées").
Après sa mort, l'action de Carl Jacobsen fut heureusement prolongée par l'un de ses fils, Helge, qui accrut considérablement les collections de peinture. Ses goûts différaient cependant de ceux de son père. C'est à lui que l'on doit, à partir de 1915, l'entrée des tableaux impressionnistes, grâce à une politique volontariste et prestigieuse d'achats et d'échanges.
Aujourd'hui, la fondation continue à financer pour une large part l'art au Danemark et le musée fonctionne selon un système de "Board of trustees" à l'anglo-saxonne. Cette manifestation, ainsi que la correspondance de Jacobsen (rédigée en français) conservée à la Glyptotek, ont permis de mieux faire connaître sa collection, et partant, d'étudier l'influence directe que le mécénat peut avoir sur l'art.
Cette exposition a bénéficié du soutien d'Aérospaciale

Commissariat

  • Anne-Brigitte Fonsmark, directeur de l'Ordrupgaardsmalingen (Copenhague), Flemming Johansen, directeur de la Ny Carlsberg Glyptotek (Copenhague), Henri Loyrette, directeur du musée d'Orsay et Anne Pingeot, conservateur général au musée d'Orsay