Nabis. Bonnard, Vuillard, Maurice Denis, Vallotton... (1888-1900)

Type
Exposition
-
Du 25 septembre 1993 au 03 janvier 1994
Maurice Denis-Le Calvaire, dit aussi La Montée au calvaire
Maurice Denis
Le Calvaire, dit aussi La Montée au calvaire, Novembre 1889
©RMN-Grand Palais (Musée d'Orsay) / Hervé Lewandowski/DR

Le mot "Nabi" signifie "Prophète" en hébreu. Un groupe de jeunes artistes - une douzaine au total - dont Pierre Bonnard, Maurice Denis, Edouard Vuillard, Ker-Xavier Roussel et Paul-Elie Ranson, choisirent de se désigner par ce terme pour affirmer leur volonté commune de renouveler la peinture. Sous la houlette de Paul Sérusier, qui avait recueilli à Pont-Aven le message de Gauguin sous la forme d'un petit tableau intitulé Le Talisman, ces jeunes élèves formeront un groupe cohérent à Paris pendant une courte période, de 1888 à 1900. Bientôt rejoints par quelques étrangers, le hollandais Jan Verkade, le hongrois Rippl-Ronaï ou le suisse Félix Vallotton, ils accueillent également Aristide Maillol, Georges Lacombe et le lithographe Henri-Gabriel Ibels.
L'exposition a retracé ces quelques années de fièvre créatrice pour ces artistes qui, fortement influencés par les idées synthétistes et symbolistes de Gauguin, sont aussi très marqués par la vogue du japonisme. Privilégiant dans leurs oeuvres une atmosphère intimiste et suggestive, ils développent un style synthétiste marqué par la simplification des formes et les aplats de couleurs.
Soucieux de rendre à la peinture son caractère décoratif, ils réalisent de nombreux ensembles à la demande de particuliers, comme les frères Natanson, fondateurs de la Revue blanche à laquelle ils sont étroitement associés.
Désireux de restaurer l'unité de l'art et d'étendre son application à tous les domaines de la vie, ils réalisent un grand nombre d'objets : éventails, paravents, vitraux, tapisseries, papiers peints qui signent la réconciliation entre l'rtiste et l'artisan. Ils s'avèrent également novateurs dans le domaine des arts graphiques en réalisant des albums d'estampes et des livres illustrés.

Commissariat

  • Claire Frèches-Thory, conservateur en chef au musée d'Orsay et Ursula Perucchi-Petri, vice-directeur du Kunsthaus de Zurich
  • Exposition également présentée au Kunshaus (Zurich) du 28 mai au 15 août 1993
  • Avec le soutien d'Aérospatiale